Réforme CEI: 17 partis de l’opposition désavouent la CEI et refusent toute consultation avec l’organe

0
Il n’y a aucune déclaration de trop. En à peine deux jours, les différents partis de l’opposition donnent de la voix. Après EDS ce samedi, c’était au tour du RPP et ses alliés de pondre une déclaration ce jour, sur la réforme de la CEI, à Abidjan Cocody.

« Les partis de l’opposition respectueux de l’État de Droit et surtout des décisions de justice, Retirent officiellement leur confiance et leur caution à la Commission Électorale Indépendante, ainsi qu’à tous les Commissaires y compris ceux qui siègent pour le compte des partis de l’opposition. Réaffirment, une fois pour toute, la rupture du consensus sur la CEI. Si tant est qu’il y avait consensus, autour de la CEI, il est abrogé par la décision de justice de la Cour Africaine des Droits de l’homme et des peuples, par le constat du viol de la constitution et des engagements internationaux de la Côte d’Ivoire » a indiqué Ouattara Gnonzié, président du RPP, dans la déclaration commune de 17 partis de l’opposition.

C’est ce matin au siège du RPP à Abidjan Cocody, que l’autre groupement de l’opposition, comprenant le FPI tendance Affi N’Guessan, le RPP et leurs alliés ont emboîté le pas à la coalition EDS, en désavouant une fois de plus la Commission Électorale Indépendante (CEI). Ils n’en veulent pas. Et le ton monte peu à peu dans chaque camp, pendant que le pouvoir semble avoir d’autres chats à fouetter. Selon Ouattara Gnonzié, Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, tente un passage en force en créant le Sénat et en gardant le statut actuel de la
CEI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.