Protection sociale : Des cadres du Premier ministère formés à Manga

0
Protection- sociale -Des -cadres –du- Premier- ministère- formés- à- Manga

Une trentaine de cadres du Premier ministère sont en session de formation, du 23 au 25 septembre 2019, à Manga. L’atelier organisé par le Secrétariat permanent du Conseil national pour la protection sociale (SP/CNPS) en collaboration avec l’UNICEF, vise à outiller les participants à une bonne compréhension des concepts, des outils, des instruments et des fondamentaux en matière de protection sociale.

L’atelier de Manga est la première d’une série de quatre sessions de formation initiées par le Secrétariat permanent du Conseil national pour la protection sociale (SP/CNPS) et qui toucheront à terme plus de 80 cadres du Premier ministère (PM). L’objectif recherché à travers ces sessions est de permettre aux participants de jouer leur pleine partition dans la mise en œuvre de la Politique nationale de protection sociale (PNPS).

Selon le directeur de la formation et de la modélisation de la politique de protection sociale du SP/CNPS, Seydou Savadogo, il s’agit surtout de permettre à ces cadres par ailleurs collaborateurs du SP/CNPS « de mieux s’impliquer et de contribuer efficacement au processus d’implantation d’un système de protection sociale à même d’adresser de façon durable la question de la pauvreté et de la vulnérabilité dans le Burkina Faso ».

Au cours de l’atelier de Manga qui sera ponctué de communications et d’échanges, les participants vont aborder plusieurs thématiques dont les concepts et instruments de la protection sociale, l’importance de la protection sociale dans la lutte contre la pauvreté, la PNPS, l’assurance maladie universelle au Burkina Faso, le Projet filets sociaux Burkina Naong Sa Ya et le programme d’appui au développement des économies locales.

A l’ouverture de la session, le secrétaire général de la région (SGR) du Centre-sud, Amidou Soré, a félicité le SP/CNPS et à travers lui le gouvernement burkinabé qui s’évertue à la protection des groupes vulnérables. La mise en place de la PNPS et la consécration de l’axe 2 du Plan national de développement économique et social (PNDES) au développement du capital humain confirment à souhait, selon lui, l’engagement du gouvernement à résoudre les questions de la pauvreté, le phénomène de l’exclusion sociale et à disposer de ressources humaines qualifiées, gage d’un développement durable.

Convaincu que les cadres du Premier Ministère, constituent des acteurs importants dans le suivi et l’enracinement des actions de protection sociale, le SGR du Centre-sud a invité les participants à des échanges francs et fructueux afin d’atteindre les objectifs escomptés.

Largo Mamdi (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.