Programme RISE : C’est parti pour la seconde phase

0
le-presidium-lors-du-lancement-du-projet

Le gouvernement des Etats-Unis par l’intermédiaire de l’agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), a lancé officiellement la deuxième phase du programme RISE (Résilience accrue au Sahel) au Burkina Faso. La cérémonie a lieu ce mardi 09 avril 2019 à Ouagadougou en présence de l’ambassadeur des Etats-Unis au Burkina Faso, Andrew Young, le ministre Burkinabè de l’agriculture et des ressources hydro-agricoles, Salifou Ouédraogo et la directrice de l’USAID pour la région du Sahel, Lisa Franchett. Selon l’ambassadeur ce programme à long terme touchera environ 100 000 ménages.

ambassadeur-americain-au-burkina-faso« Qui donne un poisson à un Homme le nourrit pour une journée, mais qui lui apprend à pêcher le nourrit jusqu’à la fin de ses jours » dixit Andrew Young. Suivant cet ordre d’idée, en fonction de la disponibilité du fond, les donateurs projettent engager environ 111 milliards de fcfa en ciblant en priorité onze communes structurellement vulnérables dans les trois provinces de la région du centre Nord. En effet, le lancement d’un tel projet témoigne de l’engagement des Etats–Unis à soutenir durablement le gouvernement du Burkina Faso dans sa volonté d’améliorer la vie des populations les plus vulnérables du pays explique l’ambassadeur des Etats-Unis au Burkina Faso, Andrew Young. Au cours des cinq dernières années, les activités RISE de l’USAID ont aidé des individus notamment Alima Korogo de Kéglessé a mieux gérer les crises, à rechercher diverses possibilités d’emploi, à nourrir sa famille et à investir dans leur avenir. Alima Korogo présente à la cérémonie n’a pas manqué de mots pour traduire toute sa reconnaissance aux donateurs. « Grâce au programme ma vie a changé vous pouvez le voir à travers les grandes réalisations que j’ai eu à engranger » a-t-elle clamée. L’USAID pour rendre le programme plus efficace compte travailler plus directement avec les organisations de la société civile pour améliorer la transparence la redevabilité et la prestation de services publique. La directrice de l’USAID pour la région du Sahel, Lisa Franchett a remercié les partenaires d’exécution pour le travail et les résultats obtenus durant la première phase du projet RISE.

Quant au gouvernement burkinabè à travers son ministre de l’agriculture et des ressources hydro-agricoles Salifou Ouédraogo, a traduit toute sa satisfaction à la réussite du projet au cours des cinq dernières années. Il espère que « le programme RISE contribuera à améliorer l’utilisation des bonnes pratiques de santé, nutrition et wash, la délivrance des services de santé de qualité ».

La nouvelle phase du programme RISE va élargir la collaboration de l’USAID avec le gouvernement du Burkina Faso en ce sens qu’il va aider à mieux répondre aux besoins de ses citoyens et à avancer sur la voie de l’autonomie. Concrètement, la seconde phase du programme va mettre l’accent sur l’intégration du genre et de la jeunesse, l’amélioration de la qualité des services de santé.

En rappel RISE est une initiative régionale conçue en 2012 par l’USAID pour répondre à une série historique de fortes sécheresse et autres fléaux dans la région du sahel, en Afrique.

Mireille Bailly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.