PROGRAMME D’URGENCE POUR LE SAHEL (PUS-BF) : UN AN APRES, LES RESULTATS SONT VISIBLES

0
Les premiers responsables chargés de la mise en œuvre du Programme d’Urgence pour le Sahel (PUS-BF) ont tenu un atelier le 22 mars 2018 à Dori. Objectif, faire le bilan à mi-parcours de ce programme et susciter une forte implication des populations. A l’issu de l’atelier, Clément Sawadogo et son équipe ont visité les infrastructures déjà réalisés dans le cadre du PUS-BF.

 

Une école de trois classes à Boudouguel localité située à 15 km de Dori, une école préscolaire dans la ville de Dori, un forgage positif équipé à motrice humaine dans la ville de Dori, une station aquacole, une auto-gare, ce sont entre autres les réalisations du Programme d’Urgence pour le Sahel (PUS-BF) un après sa mise en œuvre. Selon le ministre de la sécurité Clément Sawadogo , le taux de réalisation est estimé à plus de 70% avec un investissement de 81 milliards de FCFA. Le premier responsable de la sécurité s’est réjouit du bilan. « A l’heure du bilan, je me réjouis de l’engagement de chaque participant et de la qualité de nos échanges qui ont été très nourris, ce qui nous a permis d’atteindre les résultats escomptés » a-t-il dit. Cependant, Clément sawadogo est conscient des défis à relever en 2018 pour atteindre les objectifs escomptés par le PUS-BF. Il s’agit entre autres de l’accélération de la réalisation des infrastructures pour les mettre à la disposition des populations et des Forces de défense et de sécurité.

La tenue de l’atelier bilan du PUS-BF a été une occasion pour le ministre de la sécurité et ses collègues de l’enseignement Supérieur, de l’éducation nationale et la secrétaire d’Etat du ministère de l’économie d’inaugurer l’école primaire de Boudouguel. A l’issue de l’inauguration le Directeur de l’école a soumis moult doléances aux responsables du gouvernement. Il s’agit de la construction des toilettes, de la dotation en vivre et du matériel de travail, de la formation des acteurs. Stanislass Ouarro Ministre de l’éducation nationale à rassuré le corps enseignant de l’école de Boudouguel que les doléances seront prises en comptes par le gouvernement. D’ores et déjà, il a procédé à la remise de quelques outils de travail au directeur de l’école.

Les acteurs locaux s’approprient le PUS-BF

Pour favoriser une meilleure participation des populations dans la mise en œuvre du PUS-BF, les acteurs locaux de la région du Sahel ont été impliqués et ce à travers la création d’un cadre de concertation régional pour le suivi du Programme d’urgence pour le Sahel. Ces acteurs ont rassuré qu’ils apporteront leurs contributions en cette année 2018 pour favoriser l’atteinte des objectifs. « Nous allons apporter notre participation, nous allons conseiller nos jeunes à ne pas tout temps choisir la facilité » à indiqué l’Emir du Liptako par ailleurs président du Conseil Régional des Chefs coutumiers de la Région du Sahel.

En rappel le PUS-BF a été adopté le 18 juillet 2017 par le gouvernement en réponse à la problématique de la sécurité qui sévit dans cette partie du Burkina Faso.

M’pempé Bernard HIEN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.