Portrait : Sadjio KODDA valorise le pulaaku

0
Portrait-Sadjio-KODDA-valorise-le-pulaaku

De son vrai nom Abdoulaye MAIGA, Sadjio KODDA est natif de Dori dans la région du Sahel du Burkina Faso. Dès son bas âge, il s’intéresse à la musique, en particulier la musique peulh. En effet, sa participation aux matinées culturelles à l’école primaire ainsi qu’aux soirées culturelles au lycée ont nourri en lui l’espoir d’être un jour défenseur du Pulaaku. Une fois à l’université, il a donc décidé de faire de la musique une priorité au même titre que ses études. Le jeune Sadjio KODDA a su allier les deux, musique et étude à tel enseigne qu’il est en quatrième année de littérature orale dans la faculté de lettres arts et communication à l’Université de Ouagadougou.

Par ailleurs son acharnement au travail lui a valu plusieurs lauriers. Il a été lauréat du prix du concours de musique du réseau africain jeunesse Sante et développement du Burkina Faso (RAJS/BF). Il a aussi été premier au concours de Musique Turako media du Burkina Faso, et premier prix au concours de musique Live du Bureau Burkinabè des droits d’auteur(BBDA). Il compte à son actif un maxi de six titres. Il est à noter que le jeune Sadjio Kodda est le petit frère de jumeaux d’où son nom Sadjio et kodda parce qu’il est le benjamin de sa famille.

Connaisseur du comportement des animaux, notamment la vache, la chèvre et le mouton, dans la composition de ses chansons on rencontre beaucoup le langage des bergers et du pâturage symbole d’un peulh et porte-parole averti du pulaaku. Son genre musical s’appelle le latino pullaar qui veut dire montrer tout ce qui est du peulh et du pulaaku.

Wendemi Annick KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.