POLITIQUE : l’Institut danois pour les partis politiques et la démocratie veut promouvoir le dialogue entre les partis politiques de l’opposition et ceux de la majorité présidentielle

0
Le chef de file de l’opposition politique burkinabè (CFOP), Zéphirin Diabré a reçu en audience ce mercredi 29 août 2018, à Ouagadougou une délégation de l’institut danois pour les partis politiques et la démocratie conduite par Martin Rosenkilde Pedersen. Le président de cet institut est allé discuter des questions relatives au dialogue entre les partis politiques de l’opposition et ceux de la majorité présidentielle.
Une délégation de l’Institut danois pour les partis politiques et la démocratie dirigée par Martin Rosenkilde Pedersen est allée rendre visite au chef de file de l’opposition burkinabè, Zéphirin Diabré. Cette rencontre s’est effectuée dans l’optique de promouvoir le dialogue au sein des partis politiques. Selon le président Martin Rosenkilde Pedersen, ils ont eu des discussions fructueuses avec le président de l’opposition politique burkinabè. Cette visite, selon lui, est de faciliter le dialogue entre les partis politiques de la majorité et ceux de l’opposition.

« Nous avons fait une lecture des futures activités à réaliser afin de savoir dans quelle mesure nous pouvons accompagner ce début de processus de dialogue entre ces deux partis politiques burkinabè », a fait savoir le président de la délégation. Pour cela, ils vont discuter les jours à venir des questions politiques, organiser des activités sur le dialogue, et assurer la prestation des femmes au sein des partis politiques, a-t-il indiqué. Mais tout cela va se réaliser à travers la recherche des solutions burkinabè aux problèmes burkinabè, a-t-il souligné.

Quant au chef de file de l’opposition burkinabè, il a salué cette démarche. Car dit-il, le Danemark est un partenaire très important pour le pays des hommes intègre puisqu’il il accompagne le pays pour son développement plus précisément sur les questions de la démocratie. D’où la nécessité pour Zéphirin de saluer la coopération qui existe entre les deux pays. Pour le président de l’UPC, le dialogue entre les deux partis est très capital. « Autant la question s’adresse à nous tous, autant elle s’adresse au MPP et à ses alliés.

Nous avons eu des épisodes où nous sommes en train de douter de ce dialogue notamment le débat sur le code électoral » a-t-il signifié. Par ailleurs, Zéphirin Diabré dit exiger la sincérité de la part des partis politiques issus de la majorité présidentielle pour que ce processus de dialogue entamé par l’institut danois puisse aboutir.

Saaniayouor Levis KPODA (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.