Menaces sur la faune: le consortium des concessionnaires de zones de chasse, pêche et tourisme veut assurer la quiétude des animaux ainsi que des hommes

0

Le Premier ministre Burkinabè, Paul Kaba Thiéba a reçu en audience l’Organisation du consortium des concessionnaires de zone de chasse, pêche et tourisme ce mercredi 8 août 2018, à Ouagadougou. Le président de cette organisation, Frank Alain Kaboré, avec sa suite sont allés expliquer les difficultés confrontées par leur organisation.
À quelques mois du lancement officiel de la chasse notamment le 1er décembre prochain, le président du consortium des concessionnaires de zone de chasse, pêche et tourisme, Frank Alain Kaboré, accompagné d’une délégation est allé rendre visite au Premier ministre Paul Kaba Thiéba. En effet, lors de l’audience, le président Frank Alain Kabore a confié les difficultés de son organisation au chef du gouvernement. Il s’agit généralement des difficultés d’ordres sécuritaires notamment dans la région de l’Est. « Les hommes ainsi que les animaux sont menacés », a déploré le président. Pour lui, rien ne bouge sans la sécurité. « C’est ainsi que nous voulons assurer la quiétude de ces espèces » a-t-il plaidé. C’est fort de cela, qu’il sollicite l’appui et les conseils du Premier ministre. « Nous avons fait des propositions concrètes au Premier ministre et comptons adjoindre un document officiel en plus de ce que nous avons pu arrêter lors de nos entretiens. Pour le président du consortium, l’importance de la faune n’est pas à ignorer. Et pour cela, nous devons la conserver et la protéger pour la génération future ». Ce faisant, le Premier ministre a dit avoir prêté une oreille attentive à leurs préoccupations.
Par conséquent, les concessionnaires disent être satisfaits de voir les « choses évoluer pour un lendemain meilleur ». « Gérer une zone démontre qu’on ne doit pas tirer sur tout ce qui bouge. Cette gestion nécessite la création de retenues d’eau, des forages, des pistes pour assurer la quiétude des animaux »a poursuivi le président des concessionnaires. Et d’illustrer que si le Burkina Faso occupe une bonne place en matière de la faune en Afrique, cela est dû à la conservation. Pour ce faire, l’organisation a invité les uns des autres à s’impliquer davantage dans la lutte contre le braconnage.

Saaniayouor Levis KPODA (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.