Lutte contre l’extrémisme violent : les journalistes du sahel renforcent leur connaissance

0
L’union fraternelle des croyants de Dori (UFC) a organisé un atelier de formation au profit des journalistes de la région du sahel le jeudi 2 Aout 2018 à Dori. Ils étaient plus de trente journalistes issus des quatre régions du sahel a prendre part à cette formation afin de renforcer leur capacité en matière de traitement de l’information relative à la radicalisation et l’extrémisme violent. 

Depuis les deux dernières années, le Burkina Faso vit dans la tourmente et l’angoisse perpétuelle du fait d’attaques terroristes. La région du sahel est celle qui a enregistré le plus d’attaques créant un climat d’insécurité et de psychose généralisé. Le journaliste dans son travail de traitement et de diffusion de l’information, s’il ne traite pas l’information de façon professionnelle peu contribuer à animer la peur au sein de la population ou à les exposer d’avantage aux terroristes ou contribuer à renseigner les terroristes sur leurs cibles. Conscient de cela, l’Union Fraternelle des Croyants de Dori (UFC) a entrepris de renforcer les capacités des journalistes en matière de traitement de l’information relative à la radicalisation et l’extrémisme violent et à rappeler les règles d’éthiques et de déontologies.

 

Ces journalistes sont venu des quatre régions du sahel que sont Djibo, Gorom-Gorom ,Sebba et Dori. Pour le coordonnateur de l’UFC François Paul Ramdé, leur structure œuvre pour le renforcement de la paix et le vivre ensemble. Donc il est important pour eux de travailler à ce que les journalistes qui sont l’oreille et l’œil du public puissent donner la bonne information avec la bonne manière. Les journalistes ont eu droit à deux communications dont le premier porte sur « le traitement de l’information dans un contexte de radicalisation et de l’extrémiste violent » développée par Lamoussa Rabgo ,Directeur Pays Equal Acces Burkina et le deuxième thème « Rôle et responsabilité du journaliste dans la prévention de la radicalisation et l’extrémisme violent à travers les réseaux sociaux » développé par Cheick Sawadogo du journal le Faso.net. En dehors de ces communications, les formateurs ont servi des exercices pratiques aux journalistes. Tous les journalistes ont reçu des attestations de participations.

En rappel UFC de Dori est une organisation interconfessionnelle née en 1969. Elle regroupe toutes les confessions religieuses du sahel. L’Union vise la promotion, le développement intégral de l’homme à travers la culture de la tolérance et du dialogue interreligieux et la collaboration socioéconomique. Elle soufflera ces 50 bougies en 2019.

 

Inoussa ZONGO (correspondant)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.