Libération de Naïm Touré : le comité remercie l’ensemble des acteurs

0

 

Le comité d’initiative pour la défense et la protection des utilisateurs des réseaux sociaux ont animé une conférence de presse ce jeudi 30 août 2018 à Ouagadougou. Le point de presse a été animé par Almamy K.J en présence de l’activiste et lanceur d’alerte Naïm Touré libéré le 19 Aout dernier.

« Remercier les uns et les autres sur les actions menés, faire le point des activités menés durant la détention de Naïm Touré, indiquer la nécessité de combattre pour la liberté d’expression » tel a été l’objectif de la conférence de presse initié par le comité d’initiative pour la Défense et la Protection des utilisateurs des Réseaux Sociaux.

Selon Almamy K J, sans la forte mobilisation qui a été notée autour de cette affaire, il n’est pas certain que les responsables administratifs qui ont fait interpeller le célèbre activiste se seraient contentés de si peu. D’où l’importance de cette présente conférence de presse.

Ensuite, il a signifié qu’en plus de la forte présence entretenue sur ce sujet à travers les réseaux sociaux (depuis la garde à vue) avec notamment le hastag devenu célèbre #FreeNaïm, le comité a tenu un concert meeting pour la défense de la liberté d’expression et s’est assuré d’un séjour acceptable pour l’activiste en prison. Aussi affirme Almamy : « certaines de ces actions ont été possible grâce à la collecte de fonds qui a été initié du 20 au 27 juin ». Au cours de la conférence de presse il a été notifié que c’est au total 2107008Fcfa qui ont été collecté ; mobilisation qu’Almamy trouve exemplaire et salutaire pour la défense de la liberté d’expression sur les réseaux sociaux.

Pour finir il dit espérer que « plus jamais un webactiviste ne soit incarcéré au Burkina-Faso sur la base de ces écrits ». Car à son avis l’internet est et doit rester un espace de liberté d’expression citoyenne, un endroit où on peut parler, critiquer sans avoir peur, se clacher si besoin, sans censure. Et d’ajouté que : « la liberté n’est pas à géométrie variable. Soit elle est effective et s’applique à tout le monde, soit elle n’existe pas ».

Naïm Touré

« Si le ton que j’emploie dans mes publications n’était pas acceptable je pense que je ne serais pas suivi par autant de personne sur les réseaux sociaux. Le ton dérange plutôt les dirigeants actuel.et comme ils sont tous les moyens pour dénigrer l’information. De toute façon je n’ai pas changé et la preuve vous pouvez visiter ma page pour avoir la certitude. Il faut que celui qui vole accepte qu’on l’appelle par son nom. Que le menteur accepte aussi qu’on l’appelle menteur. L’autorité qui n’est pas content peu simplement démissionné ».

 

Wendemi Annick KABORE

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.