« L’Eldorado n’est pas ailleurs, il est chez nous en Afrique », Soul Bang’s, artiste musicien guinéen

0
music-soul- Bang's-suupi-KPG

Dans le cadre du projet supiim de l’artiste conteur professionnel burkinabè KPG, plusieurs musiciens internationaux séjournent dans la capitale burkinabè. Parmi eux, Souleymane Bangoura alias Soul Bang’s, artiste musicien guinéen, meilleur artiste francophone aux African entertainment Awards 2020. Reçu par FasoPiC le mardi  12 janvier 2021, Soul Bang’s parle de sa passion pour la musique et invite la jeunesse africaine à plus d’ardeur au travail car dit-il « L’Eldorado n’est pas ailleurs, elle est chez nous en Afrique ».

FasoPiC : qu’est-ce qui justifie votre présence à Ouagadougou ?

Soul Bang’s : je suis ici dans le cadre de la forge avec le conteur KPG. Nous sommes en train de préparer la grande nuit du conte que nous avons déjà organisé chez nous en Guinée Conakry.  Je suis venu pour la création musicale à l’occasion de la grande nuit en question.

FasoPiC: parlez-nous de votre genre musical.

Soul Bang’s : le RnB, est mon genre musical mais vu l’évolution de la musique, je définie mon genre comme un pont qui existe entre l’ancienneté et la modernité, entre la musique de chez nous et  celle des autres continents. Donc ma musique est un mélange de tout.

FasoPiC : dans vos chansons, vous chantez plus pour la Femme, y a-t-il une raison derrière ?

Soul Bang’s : je chante beaucoup l’amour parce que la base de toute chose c’est l’amour. Et cet amour est beaucoup souvent donné par la femme. La femme est l’essence de tout et il faudra donc la magnifier, en la faisant croire qu’elle est belle et unique à son genre.

FasoPiC : en 2016, vous avez été primé au prix découverte RFI et en 2020 vous avez été sacré meilleur artiste francophone aux African entertainment Awards. Quel est votre secret ?

Soul Bang’s : (rire). il n’y a pas de secret en ce qui concerne la réussite de quelqu’un. Moi je dois ma réussite au travail, au soutien des uns et des autres qui sont autour de moi et à la bénédiction des parents, sans oublier la volonté de Dieu. C’est l’acharnement du boulot de tous les jours qui se concrétise.

FasoPiC: quel message avez-vous à l’endroit de la jeunesse africaine ?

Soul Bang’s : la jeunesse doit se sentir comme une force à volonté. Un jeune africain où qu’il soit doit se dire qu’il est capable de réaliser quelque chose. Nous devons nous battre pour notre avenir. Il faut toujours insister lorsque vous voulez créer un projet et qu’il y a échec. L’Eldorado n’est pas ailleurs, elle est chez nous en Afrique.

Propos recueillis par Nicolas BAZIE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.