Le président béninois choisit la Chine pour la réalisation de la boucle ferroviaire reliant les capitales de quatre pays de l’Afrique de l’Ouest

0
Le Bénin choisit la Chine pour la réalisation d’une boucle ferroviaire qui reliera les capitales de quatre pays de l’Afrique de l’Ouest, a déclaré samedi le président béninois Patrice Talon sur la Radio France Internationale (RFI).

M. Talon a souhaité à cette occasion que deux autres concurrents, dont le groupe français Bolloré et celui du Pétrolin du Béninois, Samuel Dossou-Aworet, se retirent de ce giga-projet entre le Bénin, le Niger, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire.

La Boucle ferroviaire se décompose en deux liaisons principales, à savoir la liaison Est couvrant l’axe Cotonou-Parakou-Dosso-Niamey et la liaison Ouest pour l’axe Abidjan-Ouagadougou-Kaya-Niamey. Sa longueur totale est de 2.970 km, dont 1.176 km de construction neuve et 1.794 km de réseau existant à réhabiliter.

Pour le président Talon, l’ambition affichée par le Niger et le Bénin pour la réalisation de ce projet n’est pas compatible avec le financement privé et commercial.

« Ce qui m’importe, c’est la faisabilité effective, réaliste et satisfaisante de la réhabilitation du réseau ferroviaire Bénin-Niger existante et de son développement jusqu’à la région minière du Niger. L’investissement nécessaire est colossale et envoisine quatre milliards de dollars US », a-t-il précisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.