L’AJA-UAD a lancé une campagne nationale de sensibilisation contre la consommation des alcools frelatés .

0

 

 

Le lancement officiel de la campagne nationale de sensibilisation sur la consommation des alcools frelatés, l’incivisme et la dégradation de l’environnement est intervenu le Samedi 28 Juillet 2018 à Koudougou. Cette activité de l’Association Jeunesse Africaine pour l’Unité d’Action pour le Développement (AJA-UAD), parrainée par l’honorable député Orokia Rouamba, vise à sensibiliser les populations sur les méfaits de ces trois (3) maux. Cinq (5) ambassadeurs citoyens pour le changement de comportement ont également été nommé au cours de cette cérémonie.

L’Association Jeunesse Africaine pour l’Unité d’Action pour le Développement (AJA-UAD), face à la montée de la consommation des alcools frelatés, de l’incivisme et de la dégradation de l’environnement avec les nombreuses conséquences qui vont avec, a voulu apporter sa réponse pour les éradiquer. C’est dans ce sens que cette campagne nationale de sensibilisation contre ces trois (3) maux a été lancé pour informer et sensibiliser les populations sur leurs méfaits afin qu’elles aient un changement de comportement. Le coordonnateur de l’AJA-UAD, Abdou Ouédraogo,  a rappelé que  de nombreux cas de perte en vies humaines  sont dus essentiellement à la consommation des alcools frelatés. Il a également évoqué des accidents mortels de la circulation provoqués par l’incivisme et des pluies diluviennes causées par les changements climatiques. Tous ces témoignages de l’avis de Abdou Ouédraogo, interpellent les uns et les autres sur l’ampleur des trois (3) maux au Burkina Faso. Raison pour laquelle cette campagne nationale de sensibilisation intervient avec pour slogan « Un Burkina sans alcools frelatés, sans incivisme caractérisé et sans destruction de l’environnement à l’horizon 2025 ». Une mission que l’AJA-UAD s’est assignée selon son coordinateur, en nommant cinq (5) ambassadeurs citoyens pour le changement de comportement. ‘’Ces ambassadeurs auront la lourde tâche de parcourir les quatre coins du Burkina pour informer, éduquer et sensibiliser les populations et plus précisément les personnes dont l’âge varie entre 18 et 45 ans sur les trois (3) maux afin d’exiger d’elles un changement de comportement’’ a clamé Mr Ouédraogo.

L’honorable député Orokia Rouamba, marraine de la campagne de   sensibilisation, a caricaturé une famille dans laquelle le père n’est jamais à la maison pour s’occuper du devenir de ses enfants, ni au service pour contribuer au développement de son pays, ni au champ pour face à l’insuffisance alimentaire. Ce père de famille poursuit-elle, s’éclipse alors quelque part, cloué sur une chaise ; détendu avec une gourde de sirop appelé « qui me pousse ». Un triste constat qui selon la marraine, ne passe pas sans conséquences pour toute la nation entière, donc il faut impérativement agir a-t-elle ajouté. ’A l’assemblée nationale, il y a eu plusieurs interpellations en ce qui concerne les alcools frelatés ; mais force est de reconnaitre que dans nos localités ce phénomène ne fait que s’amplifier par ce que nous avons des usines locales qui les fabriquent. Et ça ne fait que décimer nos populations’’ a lancé l’honorable Rouamba avant de regretter que :’’Nos jeunes bras valides sont devenus des bras invalides et nos parents nous les avons depuis longtemps enterrés dans les concessions. Et cela par ce que quand il faut régler une question importante dans une famille, à peine si on peut retrouver une bonne personne lucide pour la gérer.’’ En attendant que le gouvernement agisse, elle a proposé que tous les produits dérivés qui rentrent dans la composition et la fabrication des alcools frelatés soient taxés pour décourager tous les fabricants et les revendeurs.

En plus de la marraine et du coordonnateur de l’AJA-UAD, trois (3) autres personnes ont été nommé ambassadeurs citoyens pour le changement de comportement. ‘’Nous allons travailler à pouvoir obtenir des financements pour ne serait-ce qu’organiser une caravane et sillonner un certain nombre de régions et procéder à la sensibilisation contre les trois (3) maux’’ a promis  la marraine.

Une plantation d’arbres fruitiers à l’université Norbert Zongo de Koudougou a marqué le premier acte de la campagne nationale de sensibilisation contre la consommation des alcools frelatés, l’incivisme et la dégradation de l’environnement.

Aziz Kaboré (Correspondant)

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.