La Covido-psychose !

0

Un total de 207 cas de Covid-19 ont été confirmés jusqu’à présent au Burkina, un nombre « multiplié par plus de 100 en seulement 19 jours ! Le Burkina s’est imposé un couvre-feu nocturne depuis le 21 mars avant de déclarer l’état d’alerte sanitaire en Conseil des Ministres du 26 mars et ce conformément à l’article 66 de la loi n°23/94/ADP du 19 mai 1994 portant Code de santé publique.

En Afrique de l’ouest, le Niger, le Mali, le Sénégal et la Côte d’Ivoire ont proclamé quant à eux, l’état d’urgence sanitaire assorti d’un couvre-feu. Dans tous ces pays, le couvre-feu a été annoncé par les Chefs d’Etat dans un message à leurs nations.

Au Burkina, Mali et Niger, ce sont des mesures exceptionnelles qui sont prises en plus de l’état d’urgence tout court qui prévalait dans plusieurs régions de ces pays en raison du contexte sécuritaire. Jusque-là épargnée par la vague mondiale, l’Afrique se barricade. Il faut sortir du champ occidental pour observer des pays africains qui ont choisi la difficile voie du confinement : Afrique du sud, Rwanda, Madagascar, Tunisie, les deux Congo…

Le Burkina, pays carrefour est fortement touché par cette maladie importée et manque de moyens financiers pour affronter la crise du coronavirus. Face à la pandémie,l’union nationale n’est pas une réalité en politique. Chez les partenaires sociaux, la trêve est introuvable mais il faut veiller à ne pas laisser s’effondrer les piliers de l’économie. Evitons de sombrer dans les amalgames et de tomber dans le piège du bouc émissaire en voulant désigner un coupable « virussé » puis en le livrant à la vendetta.

Ag Ibrahim Mohamed

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.