Justice Oui mais vigilance d’abord !

0
Procès- du- putsch- manqué-pourquoi- la –défense- est-elle -muette - aujourd’hui ?
À un an des élections présidentielles de 2020, un vent judiciaire s’est levé sur le Faso, porté par l’aboutissement du procès du putsch raté et le soulagement d’un État de droit. Ce verdict du 2 septembre au parfum de réconciliation doit nous inspirer l’humilité.

 

Le verdict sonne comme une fin peu glorieuse pour les anciens dignitaires qui ont tenté de rétablir en septembre 2015 la dynastie Compaoréenne. Les justiciables perçoivent la justice burkinabè sous un autre prisme. Le rêve est désormais permis. Le traitement des autres dossiers emblématiques (Norbert Zongo ; Thomas Sankara ; Insurrection ; dernier gouvernement Compaoré….) a maintenant des chances de connaitre un dénouement heureux.

La soif de la justice est l’une des raisons qui a poussé la masse populaire a évincé en octobre 2014, l’homme fort de Ziniaré. Qui croyait que Blaise pourrait enjamber le mur de Kossyam et plonger dans la lagune Ebrié ? Comment cet ancien officier de l’armée et président de son pays durant 27 ans, peut-il se targuer d’une autre nationalité autre que burkinabè et vouloir avoir voix au chapitre ?

Dans cette saga judiciaire, il va bien falloir ne pas perdre de vue l’essentiel : le terrorisme sera l’arme fatale des champions des complots. Le Burkina est en proie à une insécurité grandissante et persistante. Nos forces de défense et de sécurité ainsi que nos populations et leurs biens subissent de façon récurrente des exactions meurtrières des forces du mal.

La consolidation de la paix et le vivre ensemble sont en péril. Le débat majeur qui doit cristalliser les attentions est comment mettre hors d’état de nuire ces hordes de malfrats qui prospèrent dans l’instabilité de notre pays? L’ennemi ne vient pas forcément de l’extérieur, il dispose de cellules dormantes et de complicités dans nos communautés. Et pour vaincre nous avons juste besoin d’un supplément d’âme, d’un esprit guerrier, et d’une intelligence de situation.

Ag Ibrahim MOHAMED

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.