Journée mondiale des refugiés : Le HCR lance un appel à la solidarité avec les personnes déracinées

0
Le-HCR-lance-un-appel-à-la-solidarité-avec-les-personnes-déracinées

Le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) a convié les hommes de médias à un point de presse à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale des réfugiés, célébrée chaque 20 juin de chaque année. L’institution a exprimé sa solidarité avec les personnes déracinées à travers le monde des suites de guerres, de violences ou de persécutions. Sa représentante au Burkina, Loli Kimyaci, a profité de l’occasion pour démentir les accusations de détournement qui pèsent sur l’association des réfugiés.

Le Haut-commissariat pour les réfugiés a invité le monde à exprimer sa solidarité avec les personnes déracinées à travers le monde des suites de guerres, de violences ou de persécutions à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale des réfugiés célébrée ce jeudi 20 juin 2019. Si l’institution a lancé cet appel, c’est parce qu’avec l’éclatement, la récurrence, la persistance et l’intensification des conflits, plus de 70 millions de personnes sont aujourd’hui arrachées à leurs foyers, selon le nouveau rapport statistique «Tendances mondiales» présenté par la représentante du HCR au Burkina, Loli Kimyaci. Elle confie qu’aujourd’hui la majorité des réfugiés au Burkina Faso sont des Maliens qui ont dû fuir leur pays à cause de la crise socio-politique qui y prévaut depuis 2012. Le Burkina est lui-même victime d’une crise de déplacements, rappelle-te-t-elle. « Le pays enregistre au moins 170 000 personnes déplacées internes et 15 000 Burkinabè qui ont fui vers le Mali, le Niger ou encore le Ghana en quête de paix » a-t-il soutenu. Toutes ces personnes, selon elle, ont besoin d’être protégées.

Cette année, les festivités de la Journée mondiale des réfugiés ont débuté le mardi 18 juin à Dori avec une foire populaire et une cérémonie officielle en présence du ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry. Le 20 juin, un jeu-concours de plaidoyer entre universités avec une animation musicale d’un orchestre de réfugiés urbains «Ouaga Spirit» est prévu à l’Université Joseph Ki-Zerbo. Cette journée est une occasion pour mettre en valeur les talents de la population réfugiée au Burkina. La journée est également commémorée à Bobo-Dioulasso et dans les camps de réfugiés au Sahel à travers diverses activités et le partage d’un repas communautaire avec ces derniers.

Invitée à se prononcer sur les accusations de détournement de l’association des réfugiés, la représentante du HCR a rassuré qu’aucun fonds n’a été détourné. De ses dires, il y a des contrôles qui sont faits et par conséquent, de l’argent ne peut ainsi disparaître. Loli Kimyaci a aussi souligné le fait que chaque année son institution perd 30% des fonds servant à la prise en charge des réfugiés compte tenu des besoins ailleurs dans le monde.

Thierry KABORE (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.