Journée mondiale de l’alimentation : nous sommes appelés à une utilisation rationnelle des ressources agricoles

0

Le 16 octobre de chaque année, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) célèbre la Journée mondiale de l’alimentation, qui commémore la date de sa création, en 1945. Leur objectif était de libérer l’humanité de la faim et de la malnutrition et de gérer les systèmes alimentaires de façon efficace au niveau mondial. Au Burkina Faso, la campagne agricole écoulée a été mauvaise créant ainsi la famine dans plusieurs provinces du pays. Mais la campagne agricole en cours agricole s’annonce bonne au vue de la saison hivernale. Cependant pour lutter contre la malnutrition et la famine nous sommes tous interpellés à une utilisation rationnelle des denrées alimentaires.

L’agriculture a été depuis longtemps la source de survie de l’homme. En effet, les hommes en plus du besoin de subsistance ont évolué en faisant de l’agriculture une activité commerciale. Au regard de son importance l’agriculture est pratiquée presque dans tous les continents.

Au Burkina Faso, lors d’une tournée le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun Edgard Sié Sou dans les champs de la région les 5 et 6 septembres 2018 pour s’imprégner de l’évolution de la campagne agricole a laissé entendre : «Nous sommes entièrement satisfaits de ce qui nous a été donné de voir. Nous avons surtout été émerveillés par la conjugaison de la fumure organique et du biodigesteur dans le champ école de Bassirou Siénou. Ce producteur modèle, selon nos constats, a respecté les consignes donnés par les techniciens… ». De ce constat l’on pourrait dire que dans l’ensemble la campagne se porte assez bien malgré l’installation tardive des pluies, des séquences sèches, et des cas d’infection de chenilles légionnaires et les producteurs s’attendent à de bonnes récoltes dans le « grenier du Burkina » au regard de la physionomie des champs. Parlant de pluie le ciel nous en a fait grâce en cette année, alors point d’excuses à ce niveau.

A cette journée mondiale de l’alimentation nous osons croire à une utilisation rationnelle des denrées alimentaires de cette campagne qui s’annonce bien afin de garantir la sécurité alimentaire et des régimes alimentaires nutritifs pour tous. Pour ce faire, il faut plus de vigilance de la part des agents dans les boutiques témoins installées çà et là dans le pays.
Prudence pour ne pas tomber dans un gaspillage alimentaire sans précédent qui pourrait entrainer la malnutrition et la famine dans les jours, mois et années à venir.

Mireille Bailly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.