Journée internationale des musées :Salfo Dermé partage sa vision du « monde idéal »

0
Journée-internationale -des -musées -Salfo -Dermé –partage- sa –vision- du - monde- idéal

L’un des temps forts de la commémoration de la 42ème édition de la journée internationale des musées (JIM) à Koudougou le 18 Mai 2019, a été le vernissage de l’exposition « un monde idéal » de Salfo Dermé. L’exposition sera présentée aux visiteurs du musée « Rayimi » pendant un (01) mois.

Face à un 21ème siècle marqué par des crises de tous ordres auxquelles viennent s’agripper les intempéries climatiques, l’homme par manque d’éducation et par perte de sa culture occupe une grande responsabilité dans la destruction de ce monde, c’est le constat fait par l’artiste bronzier, Salfo Dermé.

C’est donc pour partager sa vision du monde idéal qu’il a procédé au vernissage de sa collection « un monde idéal », le Samedi 18 Mai 2019 au musée « Rayimi » d’Issouka, à l’occasion de la journée internationale des musées. Cette collection d’une dizaine d’œuvres en bronze traite des questions de la culture, du bonheur, des changements climatiques, de l’union, de l’immigration et de l’éducation. L’artiste place l’éducation et la culture au centre de son exposition car à son sens, pour un véritable développement de l’Afrique ces deux éléments ne doivent pas être négligés.

Le « monde idéal » de Salfo Dermé se dessine comme un monde où les hommes peuvent s’épanouir sans guerres ni menaces terroristes, un monde bio sans engrais chimiques et un monde où chaque pays met en exergue son identité culturelle. « Je trouve que l’Afrique est très riche et qu’on peut la développer avec ses richesses locales » a fait savoir l’artiste bronzier, qui continue en ajoutant que même les touristes reconnaissent notre richesse culturelle quand ils viennent chez nous. « Pourquoi ne pas y mettre l’accent pour attirer les touristes et nous faire de l’argent? » s’interroge Salfo Dermé.

« Je ne suis qu’un artiste et cela ne veut pas dire que je détiens la vérité absolue », a tenu à faire savoir Mr Dermé, qui rappelle que c’est juste sa vision d’« un monde idéal » qu’il met à nu pour qui voudrait bien s’en inspirer. L’exposition sera présentée à Koudougou au musée « Rayimi » pendant un (01) mois, puis à Ouagadougou et en Côte d’Ivoire. En rappel, c’est une exposition auto financée, par l’artiste Salfo Dermé, qui regrette de ne pouvoir la présenter dans les autres localités par faute de moyens.

Aziz KABORE (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.