JOURNEE INTERNATIONALE DE LA JEUNESSE : la jeunesse Burkinabè s’engage pour la paix et la sécurité

0
A l’instar des autres pays du monde entier, le Burkina Faso a commémoré la journée internationale de la jeunesse célébrée chaque 12 août. Venue des treize (13) régions du pays, la jeunesse Burkinabè, à travers un cross populaire débuté à la place de la nation, s’est engagée pour son auto-employabilité ainsi que pour la paix et la sécurité dans le pays.

 

« L’employabilité des jeunes : quelles captures de dividende démographique », c’est sous ce thème que s’est commémoré la journée internationale de la jeunesse. Selon Moumouni Dialla président de la journée internationale de la jeunesse/Burkina, cette thématique nous interroge tous notamment sur notre rôle et place dans la promotion des initiatives des jeunes. Pour lui, cette question d’employabilité de la jeunesse est un impératif pour les pays africains en particulier et ceux du monde entier en général parce que la jeunesse constitue la couche la plus importante. Ce qui nécessite, pour sa part, plus de réflexion sur son employabilité. Et pour cela dit-il, 《Nous devons travailler à maintenir la fécondité ainsi que la mortalité afin d’investir utilement plus précisément sur le capital humain, la bonne gouvernance, et surtout sur les emplois durables». À entendre Moumouni Dialla, cette journée dédiée à la jeunesse, est celle d’expression, et de réflexion pour les jeunes du monde entier. Ainsi, pour ne pas rester en marge de la célébration de cette journée, les jeunes des treize (13) régions du Burkina Faso, se sont retrouvés le samedi 11 août 2018, à la place de la révolution pour commémorer cette journée.

En plus de ce thème relatif à l’employabilité des jeunes à cette occasion, les jeunes Burkinabè, vu le contexte sécuritaire très difficile actuellement, se sont penchés aussi sur ce thème : 《Quelles contributions pour la jeunesse face au terrorisme et à l’insécurité dans le pays? 》. À travers ce thème, la jeunesse s’engage pour la paix et la sécurité dans le pays. Dans le cadre des activités, les jeunes, se sont voulus solidaire. En effet, ils ont fait parler leur cœur en organisant une journée de don de sang ce dimanche 12 août, à Ouagadougou au profit des personnes malades souffrant d’anémie.

Pour finir, le président des jeunes a lancé un concept à la jeunesse Burkinabè. Il s’agit notamment 《Un jeune, un arbre planté et entretenu》, qui consiste, selon lui à inviter les jeunes à lutter contre la désertification et à contribuer à la reforestation du Burkina Faso en cette période hivernale.

 

Saaniayouor Levis KPODA (Stagiaire)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.