Interview : LIMACHEL, la star montante de l’afrobeat burkinabé

0

Le paysage musical burkinabé regorge de nombres talents. En effet la nouvelle génération des artistes urbains présente leurs œuvres sous divers styles. C’est dans ce sens que le jeune talent Limachel fredonne ses chansons sous le style afrobeat. Son tout premier album a été présenté aux mélomanes le 28 février 2018. Quel bilan l’artiste fait-il de l’album « attitude » ? Qui est-il et quelle relation entretient-il avec les autres artistes ?

FP : Présentez-vous à nos lecteurs s’il vous plait !
Limachel: À l’état civil, je suis Michaël BOCO, l’anagramme de Michaël qui donne LIMACHE qui est mon nom d’artiste chanteur. Je suis né et j’ai grandi à Abidjan. J’ai par la suite depuis 2004 continué mes études au Burkina Faso. J’ai une formation en marketing et communication.

Tout Homme a des plaisirs alors qu’est ce qui vous plait le plus dans la vie ?
Ce qui me plait le plus dans la vie, c’est ce que je fais au quotidien, c’est la musique, ma passion, ma raison de vivre et mon inspiration de tous les jours. C’est elle qui donne un sens à ma vie. Ce n’est qu’à travers elle que j’arrive à partager tout ce que je veux, mon monde avec le monde extérieur. Par contre ce que je n’aime pas, c’est le jugement que les gens peuvent avoir sur autrui.

Hormis la musique, LIMACHEL as-t-il d’autres occupations ?
Actuellement je suis focalisé sur ma musique je n’ai pas d’autres d’activités car c’est un métier qui prend énormément de temps et le temps de réaliser ce rêve de ma tendre enfance demande que je le pense au quotidien. Hormis la musique, c’est tout un état d’esprit. J’ai plein de projets que je compte entreprendre à travers la musique. Notamment créer ma propre marque. Si Dieu me le permet, aller loin avec ma musique et produire d’autres plus jeunes artistes.


Quels types de relations entretenez-vous avec les autres artistes ?

J’ai de très bonnes relations. Je n’en côtoie pas beaucoup mais ceux que je côtoie sont souvent des ainés dans le monde de la musique. Des gens qui ont commencé la musique avant moi et qui m’ont fait fantasmer quand j’étais plus jeune. Il y a aussi les jeunes de ma génération avec qui je m’entends bien et on discute souvent pour développer des stratégies adéquates pour l’avancement de notre musique. Et pour ce faire, je suis en contact avec ceux qui ont le même état d’esprit que moi. Aussi pour le moment, vous ne m’aviez pas vu faire des clashs avec d’autres personnes, même s’il est vrai que le clash permet de faire le buzz sur les réseaux sociaux. Cela ne réussit pas à tout le monde et je ne pense pas pouvoir le faire un jour. Moi quand je fais le buzz c’est toujours par rapport à un clip ou une chanson. Et chaque fois quand on parle de moi, c’est toujours en rapport avec mon travail et cela me réjouit.

Parlez-nous de ta relation avec la légende To Finley !
To Finley est la preuve que le talent n’a pas d’âge .Avant de faire le clip avec lui, je ne le connaissais pas personnellement. Un jour j’étais en plein enregistrement de mon album « attitude » et les gens parlaient de lui comme un modèle, comme un artiste très talentueux. Tous était unanime à son sujet et plus les gens parlaient, plus je me posais des questions. J’étais gêné de ne pas le connaitre. Alors je me suis dit que si jamais je ne le connais pas alors beaucoup de jeunes comme moi ne le connaissent pas également. Il appartenait à moi de perpétuer son art et faire un ‘’featuring’’ avec lui pour montrer aux gens de ma génération et montrer qu’on reconnait le travail qu’ils ont fait par le passé. C’est un hommage que j’ai voulu rendre à la personne et aussi à son talent. Je suis une personne qui a beaucoup de respect pour le talent et pour les personnes âgées. C’est important aussi en musique de pouvoir aider. Au départ quand j’ai manifesté l’envie de collaborer avec lui, les gens ont commencé à me décourager en disant que ce n’est pas possible et d’autres sont allés même jusqu’à dire qu’il ne vivait plus.

La sortie de l’album était en février dernier, alors quel bilan peut fait-vous?
L’album ‘’attitude’’ sorti en février, a fait son petit bonhomme de chemin, mon staff et moi avions fait deux clips que les gens ont beaucoup aimés notamment le clip Marissa qui est à plus de 300 000 vues sur youtube. Chose qui prouve que les mélomanes ont beaucoup aimé. Nous avons vendu tous le premier lot de CD et nous vendons actuellement le deuxième lot. Il n’y a pas mal d’achats sur les sites de téléchargements payants. J’ai de bons retours par rapport au gens qui ont écouté l’album d’ici et d’ailleurs. Des artistes comme Alif Naba, Smaty, Frere Malkom et les Players m’encouragent beaucoup à continuer dans ce sens et me prodiguent des conseils afin que je puisse continuer ma carrière. Des jeunes sur les réseaux sociaux aussi m’encouragent. L’objectif maintenant c’est envoyer l’album hors de nos frontières.

Mireille Bailly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.