Humour : « au-delà du rire, la satire aide à tirer des leçons d’une situation », le Général KOENOU

0
Humour -: « au-delà -du -rire,-la -satire –aide- à –tirer- des- leçons -d'une –situation- », le- Général -KOENOU

A l’état civil, il se nomme KOENOU Aimé Kassoum. Un cadre des finances à Ouagadougou, il se fait appeler à l’état artistique Général KOENOU. Humoriste, Général de multiplication grade terminal, auteur de plusieurs trophées, M.KOENOU se dévoile aux lecteurs de FasoPiC.

FasoPiC : depuis quand est né en vous ce désir d’être humoriste ?

KOENOU AIME : mes amis d’enfance me rappellent que j’aimais taquiner sans rire. En classe, je pouvais les faire rire sans rire moi-même et le maître les frappait. En 2017 j’ai intégré Toastmater international, école d’art oratoire. J’aimais faire mes discours avec humour et mes paires leaders m’ont encouragé. J’ai postulé pour le FESPACO et j’ai été retenu pour prester.

FasoPiC : connu sur le plan international, avec trois trophées à votre actif, quel est votre secret ?

KOENOU AIME : disons que je n’ai pas encore de trophée à l’international mais plutôt 2 trophées nationaux d’arts oratoires et 3 trophées d’étapes. Au plan international j’ai participé au Parlement du rire. Le secret c’est l’amour du travail.

FasoPiC : parlez -nous du PARSIN

KOENOU AIME : le PARSIN, le parti de la sincérité, le parti des hommes et des femmes sincères est un parti humoristique. Les militants sont appelés des cotisants, le logo est le billet de 10 mille francs.

FasoPiC : comment arrivez- vous à concilier votre fonction à l’humour ?

KOENOU AIME : généralement après le service je me donne deux heures pour travailler sur mes projets, faire des répétitions avant de rentrer.

FasoPiC : est-il donné à tout le monde d’être humoriste ?

KOENOU AIME : bien sûr ! La porte est grandement ouverte pour ceux qui sont intéressés.

FasoPiC : quels sont les thèmes que vous abordez le plus souvent ?

KOENOU AIME :au départ c’était uniquement la satire politique mais avec les conseils des aînés, j’ai varié. Je parle de l’armée et des sujets de la société.

FasoPiC : pensez-vous de la sorte pouvoir faire changer les choses ?

KOENOU AIME : oui,la satire aide, au-delà du rire, à tirer des leçons d’une situation.

FasoPiC : qu’est-ce qui vous a le plus marqué depuis le début de votre carrière humoriste ?

KOENOU AIME :la joie de vivre. Je me sens plus heureux et je m’épanouie.

FasoPiC : avez-vous des projets en cours ?

KOENOU AIME : oui! Je viens d’être recruté par une web tv pour présenter un JT humour et ça promet ! Aussi, nous comptons organiser un festival d’humour à Nouna intitulé ‘Nouna rit’ pour le 1er mai 2020.

Issa Lazare KOLGA (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.