Gouvernance économique : Lassané KABORE égraine les réalisations de son secteur

0
Gouvernance- économique- Lassané –KABORE- égraine – les- réalisations- de –son- secteur

Le ministère de l’économie, des finances et du développement a lancé le vendredi 26 juillet 2019, sa deuxième session ordinaire de l’année du cadre sectoriel de dialogue (CSD) « gouvernance économique ». Selon le ministre en charge de l’économie qui a présidé la cérémonie, au titre des réalisations sur le plan de la mobilisation des ressources budgétaires, les régies de recettes ont enregistré de bonnes performances.

Apprécier de façon participative les performances du secteur au titre du premier semestre de l’année, identifier par la même occasion les goulots d’étranglements et les défis, et donner des orientations sur les dispositions à prendre en vue d’atteindre les résultats escomptés d’ici la fin de l’année, tel est l’objectif global visé par le lancement de cette activité. Pour les acteurs du secteur de l’économie, l’obligation est pour eux d’évaluer les actions entreprises.

Gouvernance- économique- Lassané –KABORE- égraine – les- réalisations- de –son- secteurA ce titre, des réalisations de divers ordres sont mises sur la table des échanges. Il s’agit premièrement dans le domaine de la modification et de la gestion du développement, de l’adoption de trois décrets pour l’opérationnalisation de la loi sur le pilotage et la gestion du développement. « Il s’agit des décrets relatifs à la création, l’attribution, l’organisation et le fonctionnement de la commission nationale de la planification du développement, la commission nationale de l’évaluation et du conseil national de prospective et de planification stratégique » a cité le ministre de l’économie. Deuxièmement, sur le plan de la mobilisation des ressources budgétaire, les règles de recette ont enregistré aussi des performances ajoute-il. Au 30 juin 2019, les recettes propres de L’État se sont situées à 813,83 milliards de FCFA contre 739,21 milliards CFA en 2018 soit une progression de +10,09%.

Par ailleurs des résultats dans le domaine de la programmation et la gestion budgétaire, des instruments de financement de l’économie de la création d’emploi, la promotion du développement local harmonieux et la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme ont tous aussi été présentés.

En marge de l’examen et de l’adoption du rapport sectoriel de performances à mi-parcours 2019, les acteurs échangeront sur la problématique de l’inclusion des droits des personnes handicapées. « Ces échanges auront pour objectif de définir le cadre dans lequel les besoins spécifiques de ses personnes seront pris en compte dans nos politiques, projets et programmes de développement »a expliqué le président de la cérémonie.

Mireille Bailly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.