Ghana: Commission Electorale, Jean Mensa nommée présidente mais contestée par le NDC

0

Les postes vacants au sommet de laCommission Electorale (CE) au Ghana depuis quelques semaines sont désormais pourvus mais la décision ne requiert pas l’assentiment du principal parti de l’opposition, le National Democratic Congress (NDC), qui a trouvé la démarche partiale.

Le Président ghanéen, Nana Akufo-Addo, a nommé la directrice de l’Institut des Affaires Economiques (IAE), Mme Jean Mensah au poste de présidente de la Commission Electorale.

Jean Mensa remplace Mme Charlotte Osei qui a été limogée le 28 juin 2018 avec ses deux adjoints, Amadu Sulley et Georgina Opoku Amankwah, par le Président Akufo-Addo suite aux recommandations d’un comité d’enquête pour causes de malversations.

Avocate de profession et leader de la plateforme sur la gouvernance et les questions démocratiques, Mme Jean Mensa était jusqu’avant sa nomination directrice exécutive de l’IEA, premier institut de politique publique et coordonnatrice du programme des partis politiques du Ghana.

La note de nomination fait lire que le Président de la République, a, par lettre datée du « jeudi 19 juillet 2018 », demandé l’avis du Conseil d’Etat, conformément à l’article 70 (2) de la Constitution, pour la nomination d’une nouvelle présidente, de deux vice-présidents et d’un membre de la Commission électorale.

Sous réserve de l’avis du Conseil d’Etat, la liste complète des personnes nommées à la CE se présente comme suit :

1. Mme Jean Adukwei Mensah – Présidente

2. M. Samuel Tettey – Vice-président

3. Dr. Eric Asare Bossman – Vice-président

4. Mme Adwoa Asuama Abrefa – Membre

Pour le parcours des trois dernières personnes nommées, précisions que Samuel Tettey, a été le directeur des services électoraux, Dr Eric Asare Bossman, le directeur du Département des sciences politiques de l’Université du Ghana et Mme Adwoa Asuama Abrefa, juriste d’entreprise.

En première réaction après la nomination de la nouvelle présidente de la CE, le principal parti de l’opposition ghanéenne, le NDC, a contesté la décision du Président Akufo-Addo

Dans un communiqué rendu public, Johnson Asiedu Nketiah, le secrétaire général du NDC a déclaré que le parti est choqué d’apprendre que le Président a nommé « un pro-NPP connu et une personne anti-NDC avérée » à la tête de la Commission Electorale. Le NDC est allé de l’avant en annonçant qu’il va bientôt apporter des preuves matérielles de l’impartialité de Jean Mensa, une situation qui la rend inapte à occuper le poste de la présidente de la Commission Electorale au Ghana.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.