FESTICAU: une tribune de promotion des jeunes talents

0

La première édition du Festival Culturel et Artistique Universitaire (FESTICAU) a ouvert ses portes le Jeudi 18 Avril 2019 à Koudougou. Portée par la Troupe Théâtrale des Etudiants de l’Université Norbert Zongo (TTE-UK), cette activité se veut une tribune de promotion des jeunes talents et de valorisation des valeurs culturelles dans les universités.

C’est parti pour la première édition du Festival Culturel et Artistique Universitaire (FESTICAU). Selon ses organisateurs, ce festival est né du constat selon lequel le monde estudiantin en plus d’être le manoir du savoir est le grenier du talent. Cependant faute de scènes, ces talents n’arrivent pas à se faire valoir. C’est donc au regard de ce constat que la Troupe Théâtrale des Etudiants de l’Université Norbert Zongo (TTE-UK) a initié le Festival Culturel et Artistique Universitaire (FESTICAU) dans le but de promouvoir les jeunes talents et de valoriser les potentialités culturelles dans les universités, a entendre le président du comité d’organisation, Yannick Bationo.

Prévue pour se tenir du 18 au 21 Avril 2019, cette première édition a été placée sous le thème « Promotion de nos valeurs culturelles dans nos universités ». Pendant quatre jours, plusieurs têtes d’affiches de la musique burkinabè se succèderont sur la scène du FESTICAU en slam, en humour et en conte avec une animation entièrement en live assurée par l’orchestre de l’Université Norbert Zongo, a laissé entendre le président du comité d’organisation. Il va plus loin en ajoutant que le FESTICAU est devenu une réalité grâce à l’accompagnement de l’ambassade de la république fédérale d’Allemagne au Burkina, qui depuis le mois de décembre était déjà prête à les accompagner.

La cérémonie d’ouverture a drainé un grand monde au premier rang duquel il y avait les étudiants de l’Université Norbert Zongo, venus pour voir leurs camarades se produire sur scène. L’activité a également connu la présence d’une délégation de l’ambassade de la république fédérale d’Allemagne au Burkina venue témoigner de leur soutien au FESTICAU. L’initiative est à louer, selon le haut-commissaire de la province du Boulkiemdé, Amidou Soré . Au directeur régional de la culture, des arts et du tourisme du Centre-Ouest, Kadré Sawadogo, de renchérir que l’initiative vaut son pesant d’or avant de laisser entendre qu’elle est à suivre de près et à accompagner car en plus de rehausser l’image de l’Université Norbert Zongo, elle rehaussera aussi celle des autres universités du Burkina.

Aziz KABORE, Correspondant

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.