Entreprenariat des jeunes : « Le développement viendra de l’action conjuguée de l’Etat et des citoyens » MROD/BF

0

Afin de contribuer à renforcer la culture politique et l’engagement civique des jeunes, le Mouvement de Réflexion sur les Opportunités de Développement du Burkina Faso (MROD/BF) a animé une conférence à Ouagadougou sur les politiques publiques au Burkina Faso.

Les jeunes qui ont pris part à la formation

« Leadership jeune au service de l’émergence du Burkina Faso », c’est sous ce thème que le Mouvement de Réflexion sur les Opportunités de Développement du Burkina Faso (MROD/BF) a animé la conférence à Ouagadougou. Cette conférence a connu la participation d’une cinquantaine de personnes venues d’horizon divers (étudiants, travailleurs…). L’objet de cette conférence était de permettre aux jeunes de s’approprier les questions de développement parce que : « habituellement lorsqu’on parle de développement les jeunes croisent les bras et attendent tout du gouvernement ». Selon le conférencier Alfred Bewindin Sawadogo, leur approche consiste à permettre aux jeunes de s’approprier les questions de développement et de les comprendre.

A en croire Afred Bewindin Sawadogo, les problèmes de développement existent. Une raison qui d’ailleurs doit inciter les jeunes à réfléchir froidement, lucidement par rapport à la situation en renonçant à l’émotion, à tous ce qui est subjectif et à s’intéresser aux politiques publiques. « Le développement sera créé par les politiques publiques. Si nous avons des politiques publiques de bonne qualité.» a-t-il annoncé à cet effet.
En outre, il a signifié qu’au sein de MROD/BF, des commissions de réflexion par rapport aux questions de développement sont mises en place, afin de formuler des propositions pour améliorer les politiques publiques au Burkina. Aussi ajoute Alfred B Sawadogo : « Lorsqu’on fait l’analyse des politiques publiques on se rend compte qu’il y a des politiques publiques efficaces et d’autre qui le sont moins. Notre rôle est d’analyser ces politiques qui sont moins efficace et de voir dans quel sens nous pouvons les réorienter pour plus d’efficacité. Au Burkina Faso tout n’est pas rose tout n’est pas non plus noir. Notre rôle est d’analyser ce qui est noir et d’apporter des solutions ».

Les objectifs poursuivis
La rencontre est pour MROD/BF une opportunité d’émettre des idées pour permettre à chaque jeune de se faire une opinion des enjeux de développement au Burkina; ainsi, chacun dans son domaine verra ce qu’il peut apporter. « Le message que nous voulons lancer est que le développement viendra de l’action conjuguée de l’état et des citoyens. Nous percevons le développement non pas comme un décret venant du haut mais comme une construction laborieusement amorcée et soutenu depuis le bas c’est-à-dire que lorsqu’on parle de développement il ne faut pas croiser les bras et attendre tout de l’état. Bien au contraire en tant que citoyen nous avons notre part de responsabilité » a martelé le conférencier; et de renchérir que des actions doivent être engagées dans les écoles, et dans les quartiers afin d’éveiller davantage les consciences.

En rappel MROD/BF est le mouvement de réflexion sur les opportunités de développement du Burkina Faso. C’est un mouvement qui se veut une force de proposition pour alimenter le débat public avec des propositions concrètes, authentiques pour faire avancer le pays.


Wendemi Annick KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.