Economie : la 3e édition du forum national de l’économie se tiendra du 18 au 20 juillet

0
Economie-la-3e-édition-du-forum-national-de-l-économie-se-tiendra-du-18-au-20-juillet

La fédération des associations du secteur informel du Burkina Faso, a convié les hommes de médias le lundi 15 juillet 2019, à Ouagadougou. Objectif : annoncer les couleurs de la 3e édition du forum national de l’économie informelle qui se tiendra du 18 au 20 juillet 2019, à Ouagadougou.

Placée sous le thème : « Quelles stratégies pour une formalisation plus accrue et une facilitation des activités des unités économiques informelles agricoles et non agricoles ? », la 3e édition dont l’ouverture sera présidée par le premier ministre, Christophe Marie Dabiré, réunira plus de 1400 acteurs du secteur informel. Selon les conférenciers, ce forum devrait servir de cadre d’échanges, c’est-à-dire énumérer les difficultés qui minent le secteur en vue de rechercher des solutions durables. La commission mobilisation a noté une innovation à cette édition. En effet, un entretien direct est prévu pour se tenir le 20 juillet à la clôture entre le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, et les acteurs de l’économie informelle.

A en croire les conférenciers, le secteur informel contribue largement dans l’économie de notre pays. Pour cause, selon les statistiques de l’enquête intégrale sur les conditions de vie des ménages 2009/2010, environ 77% des jeunes occupés sont dans le secteur informel, contre 16,5% pour l’économie informelle non agricole et 6,2% pour le secteur formel. L’économie informelle a représenté entre 2004 et 2012, en moyenne 49,2% du produit intérieur brut (PIB). Selon l’enquête réalisée en 2007 par l’institut national de la statistique et de la démographie (INSD), 93,9% de la population active du pays occupe des emplois informels.

Les acteurs ont salué le gouvernement pour la tenue de ce forum. Cependant des recommandations issues des éditions précédentes ne sont toujours pas satisfaites. Il s’agit entre autres de l’harmonisation des politiques d’intervention des différents ministères , la création d’un comité de suivi des recommandations et la participation de représentants des acteurs du secteur informel aux conseils de gestion des différents fonds nationaux. Pour finir la commission mobilisation a exhorté l’ensemble des acteurs à sortir nombreux pour un plein succès à ce forum.

Michel Caboré

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.