Culture et sécurité en couverture des quotidiens burkinabè

0
Ouagadougou, 26 mars 2018 (AIB)-Les quotidiens burkinabè de ce lundi, traitent de l’actualité liée à la création d’un groupe de «sécurité islamique», mais font aussi large échos de la Semaine nationale de la culture (SNC) ouverte samedi à Bobo-Dioulasso (2eville du Burkina).

 

Aujourd’hui au Faso, quotidien privé, rapporte que du 24 au 31 mars 2018, Bobo-Dioulasso vivra au rythme de la Semaine nationale de la culture (SNC).

«Cette 19e cuvée de la SNC dont le thème est : +sauvegarde des valeurs culturelles : enjeux et défis+ qui ne pouvait pas mieux tomber, repose la problématique d’une biennale en phase avec son temps», commente le confrère.

Pour sa part, le quotidien national Sidwaya arbore à sa Une: «SNC Bobo 2018 : Le tambour sacré de Dioulassoba (un quartier des autochtones de la ville de Bobo-Dioulasso, Ndlr) donne le ton».

Le journal montre à sa Une l’image du Premier ministre Paul Kaba Thiéba, en train d’exécuter les coups de tambour, donnant ainsi le top de départ de la SNC 2018.

Et le journal privé Le Quotidien de titrer à ce propos: «le top de départ donné par le Premier ministre Thiéba».

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso ne dit pas autre chose lorsqu’il mentionne: «SNC 2018: Kaba bat son tambour à Bobo».

Le même journal consacre sa manchette à la création d’une «sécurité islamique» à Puoytenga (région du Centre-est du Burkina) qui fait le buzz en ce moment sur la toile burkinabè.

L’Observateur Paalga donne la parole à Saydou Sana, président de l’Association Nachroul Islam qui explique que cette organisation est née de la volonté des jeunes du mouvement sunnite désireux de garantir la sécurité des engins lors des prêches et des prières de vendredi.

Ainsi selon Saydou Sana, «les forces de l’ordre sont au courant» de l’existence de ce groupe de sécurité.

De son côté, Le Quotidien affiche: «Pouytenga +Sécurité islamique+ : un bébé qui ressemble à Boko haram», ajoutant «la version du responsable de la sécurité islamique».

Quant au quotidien privé Le Pays, évoquant un communiqué gouvernemental, il renseigne que «le ministère de la Sécurité suit de près la situation».

Bien avant, le journal fait observer que cette «police islamique» fait parler d’elle.

Le sujet est évoqué dans les «News du jour» de Aujourd’hui au Faso sous le titre: «Polémique sur une +sécurité islamique+ à Pouytenga».

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.