Création et gestion d’entreprises : des jeunes porteurs de projets à l’école de KeoLID Innovation Hub

0
SEANCE-DE-FORMATION

Le Centre de formation et d’incubation KeoLID Innovation Hub a organisé simultanément à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso, un séminaire de formation en création et gestion d’entreprises. Débutée le 14 mai 2021, cette formation s’est étalée sur une durée de 72h, avec pour objectif d’outiller en connaissances et en compétences managériales et techniques (Marketing, Commercial, gestion des RH, Finances, Assurances, Pitch, Comptable…), les porteurs de projets principalement en dernière phase d’incubation pour la création et la gestion de leurs entreprises, afin que la phase  »go to market’‘ et leur développement puissent se faire dans les conditions optimales de réussite.  La formation a été assurée par cinq formateurs à savoir Patrick LIEHOUN, Pierre BARRO, Abdoul Razzac KABORE, Charles YARO et Armand YAO.

Créer une entreprise et pouvoir la gérer relève d’un parcours de combattant, puisqu’il faudra de la discipline et un sens d’engagement. Le tout passe d’abord par une formation qui va consister à avoir des compétences en marketing, en gestion des ressources humaines, en communication et par-dessus tout, avoir des ressources financières, selon les explications de Armand Yao, formateur et directeur des projets et programmes de KeoLID. L’intérêt du plan marketing dans cette optique fait-il savoir, permet de faire assez de bonnes choses, qui servent au mieux les objectifs du porteur de projet, dans la limite de ses ressources financières, humaines et autres. Cela permet aussi de bien communiquer auprès des investisseurs, pour lever des fonds.

ARMAND-YAO

« La création d’entreprises passe par une récolte de données sur les grandes tendances de votre marché, selon les méthodes et une précision adaptée au budget de votre entreprise ; l’établissement du portrait-robot de votre client idéal, en construisant votre persona ; et l’étude de la concurrence, pour estimer la taille du marché que vous pourriez conquérir de façon réaliste », a indiqué Armand Yao, s’adressant aux participants. A l’écouter, quatre grandes étapes progressives sont nécessaires. Il s’agit notamment de la définition des objectifs,  de l’étude du marché, du choix d’une stratégie marketing et d’un plan d’action.

OUSMANE-GANSONREOusmane Gansonré est un porteur de projet qui s’est inscrit pour participer à la formation. Il dit être content de ce qu’il a appris, en matière de création et gestion d’entreprise. « La formation est très capitale pour moi qui voudrais me lancer dans l’entrepreneuriat. Et je sais qu’à l’issue de cette formation, j’aurai les outils nécessaires pour réussir la création de mon entreprise », a-t-il dit, soulignant qu’il compte changer beaucoup de choses grâce aux connaissances acquises.

EDOUARD-NANATout comme Ousmane Gansonré, Édouard Kiswendsida Nana  a pris  aussi part à la formation. Web entrepreneur et investisseur dans la cryptomonaie,  il a salué les coachs pour la qualité de la formation fournie. « Je suis ému de la qualité de la formation que j’ai reçue, notamment dans la gestion d’entreprise, la concurrence et la gestion du marché », a-t-il laissé entendre. « J’ai eu la moitié de ce que je voulais et je puis dire que je n’ai pas gâché mon temps en venant suivre la formation », a-t-il ajouté.

https://www.youtube.com/watch?v=xx5rVn9XrfY

Pour permettre aux participants de Ouaga et de Bobo de pouvoir interagir, en posant des questions, un groupe WhatsApp a été créé. En plus, les formateurs leur ont demandé de rester dans la concentration, la discipline, la participation (interagir dans le groupe), afin de mieux cerner le message véhiculé.

Nicolas BAZIÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.