Coopération Chine/Burkina : Li Jian présente le bilan

0
Coopération –Chine-Burkina-Li Jian- présente- le- bilan

Les objectifs du rétablissement de la coopération entre le Burkina Faso et la république populaire de Chine sont atteints. C’est l’ambassadeur de chine au Burkina Faso, Li Jian qui l’a annoncé ce jeudi 23 mai 2019, lors du point de presse qu’il a animé.

Les relations entre le Burkina Faso et la Chine populaire sont au beau fixe. Ce n’est pas l’ambassadeur de chine au Burkina Faso, Li Jian qui dira le contraire. Faisant le bilan du rétablissement des relations diplomatiques entre la république populaire de Chine et le Burkina Faso, il confie que durant les 12 mois derniers, beaucoup de projets ont été réalisés ainsi que des échanges de haut niveau. Il cite en exemple, la visite d’Etat effectuée par le président Roch Kaboré, en septembre dernier qui a été une première en 24 ans, et d’où a résulté la signature d’un accord cadre de 3 ans.

La deuxième grande visite a été celle du président de l’Assemblée nationale burkinabè qui fut historique car c’était la première fois que le président de l’hémicycle burkinabè met les pieds en Chine de façon officielle. «Parlant de visites qui ont été toutes aussi fructueuses, il y a celle effectuée par notre vice-premier ministre juste après la signature de l’accord de rétablissement des relations diplomatiques. Il y a eu aussi la venue du conseil d’Etat, ministre des Affaires étrangères. Pendant le séjour du ministre, il a été projeté des coopérations substantielles pour amener des supports bilatéraux, régionaux et au sein des Nations Unies», explique l’ambassadeur chinois. Et de préciser, qu’en une année il y a eu au moins 10 000 sorties et entrées de Burkinabè en Chine, ce qui était inimaginable il y a de cela plus d’une année. «On dénombre aussi 50 délégations chinoises venues au Burkina pour concrétiser des projets bien dégagés par les chefs d’Etat. Nos échanges commerciaux pour l’année 2018 s’élèvent à plus de 100 millions de dollars. On peut dire de cette première année de coopération que les objectifs étaient vraiment atteints», souligne-t-il.

Il faut rappeler que la coopération entre la Chine et le Burkina Faso n’est pas qu’économique. La sécurité est aussi au cœur des relations entre les deux pays. «Avec notre ministre des Affaires étrangères, on avait promis de contribuer à l’augmentation des capacités anti-terroristes du gouvernement burkinabè, cela à travers la formation des officiers militaires avec un programme continu selon les demandes de vos bases. En deuxième position, nous soutiendrons la présidence burkinabè du G5-Sahel, avec déjà une contribution de 500 000 dollars au Secrétariat permanent de l’organisation et un million de dollars pour la présidence burkinabè. Troisièmement, nous avons toujours soutenu la position du G5-Sahel au niveau des Nations Unies», fait savoir le principal orateur de la conférence de presse.

Thierry KABORE (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.