Conférence provinciale du MPP : les sous-sections du Boulkiemdé resserrent les rangs

0
Burkina-politique-MPP-koudougou
« Défi sécuritaire et mise en œuvre du programme présidentiel An IV », c’est sur ce thème que la conférence provinciale du Boulkiemdé du MPP s’est tenue le Dimanche 26 Décembre 2020. Cette première conférence de l’année 2020 de la section provinciale du parti, a été le lieu pour ses organisateurs de faire le bilan des quatre années de gestion du pouvoir d’Etat, qu’ils ont jugé satisfaisant.

 

Etaient à cette conférence provinciale du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), les membres des bureaux exécutifs et politiques nationales et les sous sections provinciales. Première conférence provinciale du genre au titre de l’année 2020, cette rencontre a été l’objet pour ses initiateurs de jeter un regard rétrospectif sur les quatre années de gestion du pouvoir d’Etat. « Pour cette fois-ci, il s’agit de discuter sur la situation nationale, la situation sécuritaire, la fronde sociale et les actions prioritaires pouvant être dégagées à ce niveau. Mais aussi de discuter sur la mise en œuvre du programme présidentiel en quatre années de gestion» explique le secrétaire à l’organisation du MPP, Salifou Tiemtoré.

Outre cela, cette conférence provinciale, à l’instar de celles organisées dans les quarante-cinq autres provinces du Burkina, sera le lieu pour le parti au pouvoir de faire une revue de ses troupes pour espérer remporter les prochaines échéances électorales. « Comme nous nous apprêtons à aller aux élections, il est bon que nous discutions de la vie du parti. Est-ce que l’ensemble des structures sont en ordre de bataille, et si non quelles sont les dispositions à prendre ? Quelles sont les recommandations et les résolutions que nous pourrons adopter pour engranger des victoires pour les échéances à venir » poursuit Salifou Tiemtoré.

Oui ! Mais pour que les violons puissent bien s’accorder il y a de petits couacs à régler ; comme il en existe dans le bureau provincial du Boulkiemdé du parti, confie son secrétaire général, Jean Zongo : « Dans un grand parti comme le MPP, on ne peut pas dire que tout est rose dans le Boulkiemdé. Mais l’essentiel c’est qu’on se retrouve, on se parle et on resserre les rangs pour continuer la bataille ». Se prononçant sur ce point, le secrétaire à l’organisation du parti, a laissé entendre que dans un parti comme le MPP, il y a de petites querelles soit de positionnement ou de vision qui ne corroborent pas toujours. Donc nos attentes, continue-t-il, c’est que les gens puissent se parler franchement dans la courtoisie et la discipline.

Après ces rencontres provinciales, des rencontres régionales se tiendront dans les jours à venir. Et cela pour aboutir à un congrès pour mieux asseoir la stratégie du parti et aller vers une victoire certaine, conclut le secrétaire à l’organisation du parti.

 

Aziz KABORE (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.