Commutation téléphonie dans l’armée : 19 adjoints au chef d’atelier mis à la disposition de 13 pays africains

0

Ce jeudi 26 juillet 2018 s’est déroulée au Camp Guillaume Ouédraogo au sein de l’Institut supérieur de logistique de Ouagadougou (ISLO), la cérémonie de remise des attestations et de sortie de promotion, de 19 stagiaires. La cérémonie a concerné la 10e promotion du certificat technique 1er degré Commutation téléphonie, qui est en fin de formation.

Quatre Burkinabè, deux Ivoiriens, deux Sénégalais, deux Malgaches, un Béninois, un Nigérien, un Togolais, un Centrafricain, un Tchadien, un Congolais, un Gabonais, un Camerounais et un Guinéen, sont là les nationalités qui composent la 10e promotion du Certificat technique 1er degré Commutation de l’ISLO.

 

Débutée le 5 février pour une période de 25 semaines, ce stage à consister en une formation de techniciens en commutation et en maintenance des matériels de télécommunication. Ces derniers pourront désormais agir comme adjoint au chef d’atelier dans, par exemple l’étude des autocommutateurs, l’installation et mise en service des autocommutateurs, la programmation et la gestion des services de la téléphonie, la maintenance des matériels de télécommunication, et le câblage d’un réseau téléphonique. Selon le président de la promotion, adjudant-chef Amadou Djouhé Diallo, au cours de ces 25 semaines, les stagiaires ont été outillés sur les nouvelles connaissances en matière de Commutation téléphonie. « Cet enseignement est reparti en deux phases pour trois unités de valeur, la première phase basée beaucoup plus sur les matières de bases. Cette phase est composée de deux unités de valeurs, la première unité de valeur où nous avons eu à étudier les matières comme les mathématiques, l’électricité, l’électronique linéaire, la deuxième unité les cours comme électronique non linéaire, alimentations, modulations, transmissions sur ligne. La deuxième phase quant à elle composée essentiellement des cours pratiques est composée par la troisième unité de valeur qui comprend la téléphonie générale, l’étude des autocommutateurs et le projet technique » a expliqué l’adjudant-chef Amadou Djouhé Diallo.

Et de préciser que le Certificat technique premier degré en Commutation téléphonie, s’est déroulé aussi dans de meilleures conditions car il a été l’occasion d’un assortiment culturel et un cadre de partage d’expérience entre stagiaires, encadreurs et instructeurs, tout en sollicitant un temps alloués à la phase pratique plus important. « Chers collègues stagiaires, nous devons être à la hauteur des missions qui nous seront confiées en toutes circonstances que le devoir l’exigera, et cela ne s’acquiert qu’à travers un esprit d’engagement et d’amour pour ce métier. Pour booster notre carrière, nous devons vite et bien faire pour encore gagner la confiance de notre hiérarchie, afin de regagner très bientôt Ouagadougou pour décrocher le 2e degré, qui fera de nous des commutateurs aguerris et des chefs d’ateliers confirmés » s’est-il adressé à l’endroit de ses stagiaires.

Selon les propos du directeur des études le lieutenant-colonel Fabrice Hecht, cette cérémonie conclut le premier semestre de l’année 2018, et plus de 196 stagiaires auront suivis 11 stages, dont certains sont toujours en cours. « Cette progression est le résultat du travail des cadres de l’école et de la complémentarité de la coopération militaire entre la France et le Burkina Faso. Poursuivant sur cette dynamique, nous travaillons activement pour diversifier l’offre de stage de l’ISLO, notamment pour traiter le domaine de l’acheminement, mais également celui du service des essences des armées, sans oublier la possibilité d’un cours d’application dans le domaine du train destiné aux jeunes lieutenants africains sortant de formation initiale » a souligné le lieutenant-colonel Fabrice Hecht.

Thierry KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.