Commune de Falagountou : le conseil municipal rend compte de sa gestion

0
saidou-Maiga-Maire-Falangoutou
La commune de Falagountou a tenu sa journée de redevabilité le jeudi 11 octobre 2018 à Goulgoutou, un village situé à une cinquantaine de kilomètre Dori. Ce fut une occasion pour le maire Saidou Maiga et ses conseillers de faire le bilan de leurs gestions et de se prêter aux préoccupations des citoyens.

 

Le conseil municipal de Falagountou n’a pas dérogé à la règle de redevabilité annuelle soumis à toutes les communes du Burkina Faso. Située à une soixantaine de kilomètre de Dori dans le sahel le maire Saidou Maiga ex ministre en charge de l’environnement sous la transition et son staff ont tenu leur journée de recevabilité. Selon le maire, la commune a tenu 14 assemblées générales avec 11 sessions en 2017 et fonctionné sans entrave et tous les conseillers ont été sollicités.

Sur le plan des investissements le bourgmestre s’est dit satisfait des réalisations effectuées. Il a affirmé que les secteurs comme l’éducation et la santé, les indications sont au vert. « A Falagountou, nous n’avons plus un problème d’accès à l’eau potable car dans chaque village nous disposons au minimum trois forages, nous n’avons pas une école sous paillote et en 2019 la commune sera loti » a soutenu M. Maiga. La commune selon les conseillers a soutenu plus de 400 femmes dans les travaux à Haute Intensité à Main d’Œuvre (HIMO) avec la formation de plusieurs jeunes dans les écoles de formation professionnelle et la construction de la maison de la femme et celle des jeunes avec équipements . Il a ajouté que grâce à l’appui du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS) et le programme d’appui aux économies locale (PADEL) la commune a pu construire un hall pour son marché et des écoles pour l’amélioration des conditions de vies des populations.

 

Le premier responsable du Conseil municipal de la commune de Falagountou regrette n’avoir pas eu l’accord pour ériger le collège d’enseignement général (CEG) en lycée alors que toutes les infrastructures nécessaires étaient quasiment prêtes. « Ce qui est une entrave pour l’épanouissement des élèves car beaucoup qui ont eu leur BEPC ne pourront pas poursuivre leur étude » a poursuivi le maire.

 

Tour à tour, les jeunes, les vieux, les femmes se sont succédé pour louer le travail abattu par le conseil municipal. Maiga Bibata Coordonnatrice communale des femmes, tout en reconnaissant le travail bien fait, attend plus d’action en faveur des femmes. « Je demande d’intégrer plus les femmes dans les travaux HIMO et d’aider les jeunes filles avec du matériel de couture ou de saponification » a soutenu la coordonnatrice.

 

Essakane SA partenaire de la commune a soutenu à hauteur de 225 millions le plan communal de développement de Falagountou selon son Directeur général Bruno Laimlai. Profitant de l’occasion il s’est engagé à remplacer l’ambulance de Gorom-Gorom que les terroristes ont incendié le 6 octobre dernier alors qu’elle partait à Déou pour évacuer un malade.

Inoussa ZONGO (correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.