Commune de Dori : « le Sahel est devenu un fonds de commerce » Aziz Diallo

0
Dori-maire-bilan-développement

Le maire de la commune de Dori était face aux blogueurs journalistes et citoyens le samedi 6 juillet 2019 à Dori. Une rencontre organisée par l’Association des Bloggeurs du Burkina (ABB) autour du thème « Acquis, défis et perspectives de la commune de Dori ».

Développement-Dori-Aziz-Diallo-maireCette rencontre est une initiative de l’Association des Bloggeurs du Burkina (ABB) pour permettre au député maire de la commune de se prononcer sur le plan de développement communal, précisément sur la mise en œuvre des engagements de la mairie sur les services sociaux de base. A ce niveau plusieurs questions ont été évoquées. Sur la question de l’eau, le maire a affirmé que cela reste toujours une préoccupation. « Chaque année nous investissons plus de 50 millions dans la réalisation des forages.Malgré tout, nous sommes toujours confrontés à des problèmes. La complexité de la chose ici c’est qu’on peut perforer plus de 100 mètres de profondeur sans avoir l’eau » a soutenu Aziz Diallo. Il a indiqué que cette année, plus de dix sites ont été forés sans succès . Mais M. Diallo garde espoir car il estime que le triangle d’eau qui est en projet élaboré en complicité avec son défunt père Harba Diallo, permettra de voir l’eau qui coulera à foison d’ici le mois de décembre et la capacité du château est estimée à plus de 200 mètres cube pour un besoin de consommation de la ville estimé à 90 mètre cube d’eau.

L’aménagement de la grande mare demeure une préoccupation

Parlant de l’aménagement de la grande mare de Dori qui sert de maraicher-culture, le bourgmestre a affirmé que les machines sont déjà sur place et que le terrain est déjà remis à l’entrepreneur pour le début des travaux. Sur la question des infrastructures sanitaires, il a estimé que le minimum d’infrastructures existe mais il travaille à améliorer les choses. « Nous ne sommes pas satisfaits du gouvernement en ce qui concerne le transfert des ressources car de fois il y a des secteurs qui ne bénéficient pas du soutien en matière de transferts de ressources » déplore-t-il.

Evoquant d’autres points, Aziz Diallo a estimé que le Sahel est devenu un fond de commerce pour certaines personnes, car de fois il vous invitent à l’inauguration de certaines infrastructures sans au préalable vous consulter dans la réalisation. « Nous sommes convaincus que cela s’arrêtera lorsque nous allons mettre en œuvre notre programme de développement qui s’étalera jusqu’en 2026 » soutient- il.

La coexistence pacifique un défis à résoudre

Se prononçant sur la cohésion sociale qui est mise à rude épreuve ses derniers temps M. Diallo a laissé entendre qu’il n’a pas une solution personnelle à se problème mais il invite tout un chacun à cultiver le bon vivre ensemble et la paix pour un Burkina meilleur. Le sahel est reconnu comme la zone la moins scolarisée avec des effectifs dans certaines écoles ne dépassant pas 5 à 12 élèves par classe. Là le premier responsable du conseil municipal de Dori a souligné qu’il ya des avancées dans la scolarisation surtout celle des filles. Mais il pense que c’est une affaire de tous et chacun doit contribuer à sensibiliser les parents. « La question sécuritaire impacte négativement l’économie de la ville. Présentement le marché à bétails et la boucherie ont subit un coup » appuis t-il. La question du cumul des postes a refait surface et le députe maire a souligné qu’il n’en fait pas un problème de même que son parti politique et que cela n’est pas contraire à la constitution Burkinabè.

Inoussa ZONGO (correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.