Commémoration de la fête de l’indépendance : une aubaine pour mieux découvrir les objets du terroir

0

Chaque année au Burkina Faso, la commémoration de l’accession à l’indépendance du Burkina rime avec une série d’activité. C’est dans ce cadre que l’association pour la Sauvegarde des biens culturels (SACOL) initie chaque année un salon pour mieux mettre en lumière les objets qui étaient autrefois utilisés par les colons, les anciens fonctionnaires.

Dans une salle pleine d’objets de l’ancienne génération, on peut apercevoir sur les étalages des documents, des romans ( le secret des sorciers noir de Dimdolobson) , des motos BRS, BBCT, des chasses, des documents étroitement liés à l’histoire de notre pays. Et comme l’occasion faisant le larron, ce 59e anniversaire coïncide également avec la commémoration du centenaire du Burkina Faso.

Quoi de plus normal pour inviter les participants, les autorités, les riverains , les élèves à effectuer le déplacement afin de mieux cerner les vieux objets qu’il y avait de cela quelques années et qui faisait la fierté de notre pays. C’est pourquoi Boureima Guika, président de l’association atteste: “c’est autant de biens que nous avons collecté et que nous présentons pour éviter la disparition des preuves d’existence de nos devanciers. Qu’elles soient joyeuses ou douloureuses, ceux la constituent un pan de l’histoire du Burkina Faso ”.
Nonobstant, c’était l’occasion de revisiter le parc moto et automobile des années 60 à travers l’exposition des engins de l’époque dont la BBCT, la châsse…des appareils cinématographiques et de musiques, des tenues traditionnelles….

Le président du SACOL, invite donc la population à faire le déplacement du côté du conseil régionale afin de mieux découvrir les valeurs culturelles de notre pays.

Wendemi Annick KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.