Camu-camu : un fruit exotique qui lutterait contre l’obésité

0

Cette petite cerise qui pousse dans la jungle amazonienne pourrait lutter contre l’épidémie d’obésité qui touche les pays occidentaux.

Encore peu connue en Europe, le camu-camu pourrait bien devenir l’une de nos baies « chouchou de l’hiver », après les baies de goji ou l’acerola. En premier lieu parce que cette petite cerise qui pousse dans les forêts amazoniennes est extrêmement riche en vitamine C (9 g dans 100 g de fruits). Mais aussi parce que cette baie pourrait bien aider à lutter contre l’obésité, selon une étude publiée dans la revue Gut.
A l’origine de cette découverte, il y a le Professeur André Marette, du Centre de recherche de l’Institut québécois des maladies du cœur et de l’Université de Laval (Canada). Ce dernier a commencé par donner à un groupe de souris une nourriture riche en graisses et en sucre jusqu’à ce qu’elles deviennent obèses et diabétiques. Puis il a enrichi la nourriture d’un groupe de souris avec une dose de camu-camu. En 8 semaines, ce groupe a perdu 50% de son poids par rapport au groupe témoin, malgré son mauvais régime alimentaire. En outre, les rongeurs présentaient une sensibilité à l’insuline améliorée et étaient également totalement protégés contre la stéatose hépatique.

« Nous pensons que c’est parce que le camu-camu modifie le microbiote intestinal, car ces effets sur le poids ont été reproduits lorsque nous avons fait une greffe fécale de souris ayant absorbé du camu-camu à des souris non traitées » souligne le Pr Marette.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.