Cameroun : un marin enterré vivant en zone anglophone

0

Dans un petit bilan de ses opérations hebdomadaires de lutte contre les séparatistes anglophones et Boko Haram, le ministère camerounais de la défense évoque des faits choquants. Comme l’enterrement en zone anglophone d’un marin qui respirait encore.

 

À en croire des médias camerounais, ce bilan a été dressé le samedi 18 août dernier par le colonel Didier Badjeck, chef de la division communication du ministère de la Défense.

 

Intervenant dans le cadre de l‘émission « Honneur et fidélité » de la radio d‘État Cameroon radio and television (CRTV), l’officier a indiqué les opérations de l’armée camerounaise commence à porter ses fruits à l’ouest anglophone dans la lutte contre les séparatistes anglophones.

 

En effet, dans la semaine du 12 au 18 août derniers, l’armée a pu détruire au sud-ouest, un camp des « Red Dragons » (Dragons rouges), une faction armée appartenant au mouvement séparatiste anglophone. « Ce camp a été complètement rasé par nos forces de défense, et nous rappelons que toutes les opérations portées par nos forces de défense se sont soldées par la neutralisation de ces ennemis de la paix », s’est félicité le colonel Badjeck. Ce, en ajoutant qu’au moins deux « terroristes » ont été abattus.

 

Ces succès ont cependant eu leur prix. « L’armée a essuyé une attaque sur la route Bamenda – Ndop, à la barrière mixte de contrôle où un policier et trois gendarmes ont été grièvement blessés avec deux combattants terroristes neutralisés », a poursuivi le porte-parole du ministère de la Défense.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.