Burkina : fin de l’oisiveté pour les commerçants de Rood-Woko

0
Burkina-fin –de- l-oisiveté- pour- les- commerçants –de- Rood-Woko

Les commerçants du grand marché de Rood-Woko ont enfin repris le négoce. La réouverture officielle de ce centre d’affaires a eu lieu dans la matinée du lundi 20 avril 2020. Une reprise des activités qui intervient dans un contexte du covid-19, obligeant ainsi commerçants et clients au respect strict des mesures de préventions exigées par les autorités. Une équipe de www. FasoPiC.net était sur les lieux pour être témoin de l’évènement.

Le marché de Rood-woko a retrouvé son ambiance d’antan au grand bonheur des commerçants. Après trois semaines de repos forcé et d’angoisse, les commerçants ont redémarré le compteur ce lundi 20 avril 2020, tôt dans la matinée. Une reprise pas toujours facile pour les occupants, car soumis au respect strict des consignes sanitaires. A chaque entrée principale est dressé un dispositif sécuritaire. Chaque dispositif est composé d’une équipe de la police municipale appuyée par des volontaires qui veillent à l’application des mesures mises en place. Ainsi, pour avoir accès à l’intérieur, il faudra obligatoirement passer par un long rang afin de se laver et désinfecter les mains. Même au sein du marché, des équipes de veille sont positionnées à chaque allée dans le but de faire respecter la distanciation sociale.

Burkina-fin –de- l-oisiveté- pour- les- commerçants –de- Rood-WokoSelon N’DO SYLVESTRE, Directeur général de la police municipale de Ouagadougou, tout se passe bien pour ce premier jour. « A notre niveau tout se passe très bien. Les consignes données sont respectées, les gens procèdent soit au lavage des mains soit à l’utilisation du gel hydro alcoolique. Il y a également l’obligation du port du cache-nez, sans oublier la prise de température de tous les usagers avant l’accès au marché », a laissé entendre le Directeur général de la police municipale. Cependant, N’DO Sylvestre n’a pas manqué de noter quelques difficultés. « En terme de difficultés, nous avons constaté que certains commerçants ne possèdent pas de cache-nez. A cet effet, nous leurs demandons d’aller en chercher avant de revenir. Tout le monde doit se soumettre à toutes les consignes avant d’y avoir accès », a renchéri le Directeur général de la police municipale. A en croire le premier responsable de la police municipale de Ouagadoudou, ce dispositif sera pérenne même à la fin de la pandémie afin de prévenir une éventuelle réapparition.

Une réouverture vue comme un acte salvateur pour les commerçants

Badibo Abdoulaye, vendeur de bijoux ne cache pas sa satisfaction.
« Nous disons merci aux autorité qui ont entendu le cri de cœur des commerçants, à travers la réouverture de Rood-Woko. C’est ici notre bureau, c’est ici que nous gagnons notre pain quotidien. C’est avec beaucoup de difficultés que nous avons vécu les trois semaines de fermeture du marché. Je demande à tous les occupants de veiller au respect des consignes sanitaires », a-t-il déclaré.

Un peu plus loin, nous avons tendu le micro à madame Ouédraogo, vendeuse de pagnes. A l’instar du précédant interlocuteur, elle a aussi exprimé sa joie pour cette décision administrative. « Je pense que la décision du gouvernement est à saluer car le commerce est notre métier, sans vente nous n’avons rien. Je prie Dieu que cette maladie finisse d’ici la fin du mois d’avril pour que toute l’activité économique reprenne son cours normal », a- t-elle affirmé.

L’arbre ne doit pas cacher la forêt

Burkina-fin –de- l-oisiveté- pour- les- commerçants –de- Rood-WokoDans l’ensemble tout se passe bien pour cette première journée. Mais après avoir sillonné toutes les différentes entrées, nous avons constaté que à certains postes de contrôle les usagers s’agglutinent autour du dispositif de lavage des mains. Chacun veut donc être le premier à franchir la barrière pour rattraper ses clients. De ce fait, il devient difficile de respecter la distanciation sociale d’un mètre. Il sera donc nécessaire que les équipes de veille redoublent d’efforts et de vigilance.

En rappel, à l’instar de plusieurs marchés du pays, le marché de Rood-Woko avait été fermé le 25 mars 2020, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du Coronavirus.

MICHEL CABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.