Culture: les acteurs de la BISO OFF s’organisent autour d’une rencontre d’échange en vue de la prochaine BISO en octobre

0

Le comité d’organisation de la  section OFF de la  Biennale Internationale de la Sculpture de Ouagadougou (BISO OFF)  était face aux Hommes de médias le samedi 31 août 2021 à Ouagadougou. Objectif, annoncer les conditions d’organisation  cet évènement.

Le coordonnateur de la deuxième édition de la BISO OFF, Hamed Bransonka  Bra Ouattara.

La biennale internationale de la sculpture de Ouagadougou (BISO), est un cadre d’échange et d’exposition pour les sculpteurs. En prélude à cet évènement qui se tiendra du 8 octobre au 8 novembre 2021 à Ouagadougou, les initiateurs de la BISO OFF mettent les petits plats dans les grands pour favoriser la réussite du volet OFF de la BISO

 A en croire le coordonnateur de la deuxième édition de la BISO OFF, Hamed Bransonka  Bra Ouattara, l’innovation pour cette  édition est que le public aura la possibilité d’échanger sur les différentes plateformes de l’événement. Aussi, le public aura la possibilité d’avoir la localisation des différents sites d’exposition avec leur thème d’exposition. « L’innovation pour cette édition  est de mettre le digital au centre pour permettre aux visiteurs de se retrouver dans la ville de Ouagadougou », a laissé entendre M. Ouattara.

https://www.youtube.com/watch?v=RRYcRXZ12Ec&pp=sAQA

L’objectif de la biennale internationale de la sculpture de Ouagadougou est de présenter aux amateurs et aux acteurs du marché de l’art, la richesse de la production artistique africaine en sculpture et de consolider sa place sur le marché de l’art contemporain. Il s’agit aussi de valoriser un tant soit peu la sculpture africaine contemporaine. Voilà pourquoi, pour cette édition, les initiateurs de la BISO OFF ont décidé d’aller vers le citoyen lambda. « la BISO OFF, vient donc rapprocher encore une fois de plus les peuples et leurs cultures » martèle le coordonnateur. Aussi dit-il, l’objectif c’est d’offrir plus de la visibilité et de clients aux artistes dans un contexte de crise sanitaire et sécuritaire.

La Tunisie, l’Afrique du Sud sont entre autres les pays étrangers qui seront à cette biennale.

Aubin OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.