Amélioration des services de santé : l’AJPO fait ses recommandations

0
Amélioration-des- services-de-santé

L’Association des Jeunes pour la Promotion des Orphelins (AJPO) a organisé, un atelier bilan au profit d’acteurs du public et du privé sur le projet de promotion de la bonne gouvernance et de la redevabilité. L’objectif de la tenue de l’atelier le vendredi 18 septembre 2020 à Manga, vise un accès équitable des populations aux soins de santé dans le Centre-sud. A cet effet, l’association a formulé des recommandations pour corriger les dysfonctionnements relevés au niveau des formations sanitaires de la région.

 

Amélioration-des- services-de-santé
Le PCA d’AJPO, Babou ZIO.

Après 18 mois de mise en œuvre, soit de janvier 2019 à juin 2020, du projet « Promotion de la bonne gouvernance et de la redevabilité pour un accès équitable des populations aux soins de santé de la région du Centre-sud », l’Association des jeunes pour la promotion des Orphelins (AJPO), porteur dudit projet, fait le point de son travail. Face aux acteurs du public et du privé qu’elle a conviés elle a révélé que les formations sanitaires de la région du Centre-sud connaissent de nombreux dysfonctionnements. Il s’agit, entre autres, de la rupture fréquente de médicaments et autres intrants, des pannes répétitives de matériels, du remboursement tardif des ressources allouées aux formations sanitaires dans le cadre de la gratuité, de la tenue irrégulière des instances de redevabilité et du non fonctionnement des Comités de gestion (COGES).

En guise de solutions, l’AJPO a formulé des recommandations à l’intention des acteurs impliqués dans la question. « A l’endroit du gouvernement, nous avons souhaité par exemple qu’il prenne des dispositions pour allouer conséquemment des ressources en vue de garantir l’offre de soin au niveau décentralisé et pour garantir le renouvellement et le fonctionnement des Comités de gestion », a souligné le président du Conseil d’administration (PCA) d’AJPO, Babou Zio.

Outre le gouvernement, les collectivités territoriales ont été invitées à doter les formations sanitaires en matériels de qualité, tenir régulièrement des instances de redevabilité, participer effectivement à la gestion des formations et aux mairies d’inscrire le budget de la mise en place effective des Comités de gestion dans leur plan d’actions.

Quant aux organisations de la société civile, l’AJPO souhaite, entre autres, qu’ils renforcent la collaboration avec les prestataires des services de santé et les autorités et multiplient les actions de sensibilisation sur les droits et devoirs des usagers. Du reste, a noté le PCA d’AJPO, les partenaires techniques et financiers devront de leur côté « renforcer le financement des initiatives citoyennes pour consolider les acquis dans le cadre de la promotion de la bonne gouvernance et de la redevabilité ». Pour la gouverneure du Centre-sud, représentée par le Haut-commissaire de la province du Zoundwéogo, Mama Zafara Traoré, l’engagement et l’implication effective de tous les acteurs constituent un facteur essentiel pour aboutir à l’amélioration en qualité de l’offre de service de santé au bénéfice des populations. Cet avis est aussi partagé par le directeur régional de la Santé du Centre-sud, Didier Dipama et Bertin Bakolo, le représentant du Projet de Gouvernance Economique et de Participation Citoyenne(PGEPC), la structure qui, avec l’accompagnement de la Banque mondiale, a financé le projet de veille d’AJPO. M. Dipama et Bertin Bakolo ont tous deux salué également les efforts d’AJPO qui laisse, du reste, des pistes de solutions à la résolution des dysfonctionnements au sein des formations sanitaires de la région du Centre-sud.

Si aujourd’hui le projet de veille qu’elle conduisait est à son terme, Babou Zio a rassuré que sa structure ne compte pas pour autant lâcher prise dans son rôle de suivi, d’interpellation et de proposition de solutions. « Nous a pris la résolution de maintenir le cap et de produire des rapports périodiques que nous allons mettre à la disposition de l’autorité pour trouver des solutions idoines aux dysfonctionnements dans les formations sanitaires du Centre-sud », a assuré le PCA d’AJPO.

Largo Mamdi (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.