Affectations dans les médias publics : voici la version du ministère de la communication

0
SECRETAIRE-GENERALE-MINISTERE-DE-LA-COMMUNICATON

Éclairer l’opinion nationale sur les affectations des agents en situation irrégulière au sein des médias publics, tel a été l’objet de la conférence de presse organisée par le ministère de la communication et des relations avec le parlement, ce jeudi 05 mars 2020 à Ouagadougou.

 

« Il ne s’agit nullement d’une réponse ni au mouvement d’humeur engagé par le SYNATIC, ni au mouvement d’humeur en rapport avec les questions du décret portant dérogation à la comptabilité publique en faveur des EPE de la communication. Il s’agit d’un processus de régularisation de situation d’agents », a expliqué, la secrétaire générale du ministère de la communication et des relations avec le parlement, Hortense ZIDA, dans les échanges avec les hommes de médias. Cette explication vient en réponse des rumeurs faisant état de licenciement d’agents au sein des sociétés de médias publics. Une situation qui a amené le SYNATIC à observer un arrêt total de travail.

LES-HOMMES-DE-MEDIASA en croire Hortense ZIDA, c’est depuis 2019 que le ministère a décidé de mettre de l’ordre dans la situation administrative de ses agents, au regard des nombreuses difficultés rencontrées dans la gestion de fin de carrière de certains d’entre eux. Il ressort donc de ce processus que 322 fonctionnaires à la RTB et 48 agents pour les éditions SIDWAYA, qui étaient en situation irrégulière regroupés en trois catégories. En effet, la première est celle d’agents affectés dans les EPE sans acte de détachement. La seconde est celle d’agents dont le détachement a échu et pour lesquels aucun acte n’a été pris pour le renouvellement, et la troisième situation est que certains de ces agents bien qu’exerçant dans les EPE, continuent d’être payés par la solde centrale. Toute chose, selon la secrétaire générale est contraire à l’esprit et la lettre de l’article 132 de la loi n°081-2015/CNT du 24 novembre 2015 portant statut général de la fonction publique ; article 12 qui prescrit qu’un fonctionnaire détaché soit réénuméré par la structure d’accueil.

Pour ce qui est des erreurs constatées dans ces affectations, Hortense ZIDA a notifié que toutes les mesures seront prises pour que ces erreurs soient corrigées afin que ces agents rejoignent soit la RTB ou les éditions SIDWAYA. Par ailleurs, elle appel à un dialogue franc pour un sortie de crise.

Aubin OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.