19e journée du Fasofoot : Les deux rivaux se neutralisent

0
Dans le derby légendaire de la capitale, l’Association sportive du Faso Yennenga (ASFA-Y) et l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) se sont neutralisées, le dimanche 11 mars 2018, dans la cuvette du stade du 4-Août de Ouaga, sur un score nul et vierge de 0 but partout. Un match comptant pour la 19e journée du championnat national de football de première division.C’est un secret de polichinelle, le derby historique de la capitale n’a plus véritablement d’engouement que celui des années passées. Tant la place occupée par les deux clubs rivaux du championnat national de première division n’est pas enviable. Surtout celle, du club de Zempasgo, classé en zone de relégation (15e). Les « Bleu et blanc » quant à eux, occupent la 5e place du classement. Mais pour l’heure, avant le coup d’envoi de cette rencontre, une et une seule question taraudait l’esprit de certains avertis du Fasofoot : L’EFO allait-elle rebeloter ou l’ASFA-Y allait prendre sa revanche, car dominée à l’aller par des « étoilés » sur le score de 2 buts à 0 ?
La rencontre démarre tambour battant. Les stellistes mettent le pied sur le cuir d’entrée de jeu. Halipha Sedogo, Kassoum Doumbia ou encore Blaise Yaméogo se font menaçants, mais sans pour autant trouver le fond des filets des « Vert et Or ». Les Yennenguistes, eux, ne tardent pas à se signaler avec, Doudou Diboulo,Zakari Gafarou. L’intensité est au rendez-vous, mais les deux formations pèchent au niveau de la finition.
De retour des vestiaires, ce sont les « Asfaysiens » qui dominent littéralement les cinq premières minutes leur adversaire. Zakari Gafarou se fait rudoyer au niveau de la surface de réparation des « Bleu et blanc » par un défenseur de l’EFO, mais l’arbitre du jour Boureima Sanogo ne bronche pas. Le jeu s’équilibre avec beaucoup d’agressivité de parts et d’autres. Les deux entraîneurs opèrent des changements qui, ne vont rien donner au finish. Et c’est tout naturellement sur ce score nul et vierge que les deux clubs les plus titrés du Fasofoot vont se quitter.
Boureima Kaboré coach de l’EFO a indiqué qu’ils étaient venus dans l’intention de prendre trois points. Mais, ils ont a croisé un adversaire qui était de taille. Ils se sont bien battus et cela à donner le spectacle qu’on a vus.
« Je pense qu’on était faible ce soir. Mes joueurs n’arrivaient pas bien à se retrouver sur le terrain. C’est un derby. On a senti une petite crispation au niveau de mes joueurs. C’est cela aussi les derbys. Nous avons encore du travail à faire pour que prochainement, on soit encore plus agressifs et plus présents », a montré la tête pensante de la Reine des stades.
« Mon équipe n’a pas été efficace devant les buts. Nous avons mis toutes les chances de notre côté pour pouvoir gagner ce match. En début d’entame de la seconde période, on a essayé de pousser, mais malheureusement on n’a pas été efficace devant les buts », a expliqué Cheick Omar Koné, coach de l’ASFA-Y.

L’œil du Sport (Collaborateur).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.