10eanniversaire de l’université d’hivernage: capitaliser les savoirs et les actions déjà entreprises par le CIJKAD

0

Le Comité International Joseph Ki-Zerbo pour l’Afrique et sa diaspora (CIJKAD) a organisé un colloque du 23 au 25 août 2018 à Ouagadougou. L’Université d’Hivernage sera ponctuée par des panels, des discussions et d’échanges dans le but de présenter les faits historiques et de capitaliser les actions déjà entreprises par le CIJKAD.

« Connaître le passé pour oser inventer l’avenir : sur les traces des pionniers du panafricanisme », c’est sous ce thème qu’ a lieu conjointement le 10e anniversaire de l’Université d’Hivernage (UH), et le 60e anniversaire du Mouvement de Libération National (MLN) ainsi que la Conférence Panafricaine des Peuples à Accra.

Dans l’impératif de quête d’une Afrique modelée par des Africains et dans la dynamique des initiatives et mouvements panafricains contemporains, le CIJKAD entend contribuer, selon son vice-président Lazare Ki-Zerbo, « aux bouillonnements politique, économique, environnement, culturel et intellectuel perceptible sur le continent». Les universités d’hivernage sont des moments de socialisation et de capitalisation des savoirs, a-t-il indiqué. Et d’ajouter qu’elles permettent aux participants de rencontrer des personnalités à la fois expertes et engagées dans la transformation positive du continent africain et de construire ainsi un réseau catalyseur des transformations en gestation.
« Cette édition aura particulièrement pour objectif global de capitaliser les actions déjà entreprises par le CIJKAD » a fait savoir Lazare Ki-Zerbo. Autrement dit, elle visera, entre autres, le renforcement des capacités de cent participants sur les problématiques du panafricanisme et des Etats-Unis d’Afrique, le renforcement des liens avec des institutions ou initiatives poursuivant les mêmes ambitions panafricanistes que le CIJKAD, susciter une dynamique de réflexion, d’études et d’engagements liés au fédéralisme en Afrique, de partager les expériences et perceptions du fédéralisme des autres régions du monde.

Trois panels ont permis de poser les jalons d’une telle plateforme à travers également trois moments. Le premier a porté sur les divergences et convergences au sein du panafricanisme burkinabè à savoir entre le MLN et le sankarisme, même si ces deux approches revendiquent chacune à leur manière d’être dans le sillage de Kwamé Nkrumah. Le deuxième panel a été plus pragmatique sur l’idée des Etats-Unis d’Afrique qui est au cœur notamment de la campagne du Mouvement Fédéraliste Panafricain pour les Etats africains unis en l’espace d’une génération, dont le précongrès se tiendra à Accra en décembre prochain. Le troisième a été celui de remémoration à l’occasion du 60e anniversaire du Manifeste du MLN publié à Dakar le 25 août 1958, en prélude aussi aux rencontres panafricaines d’Accra. C’est ainsi que le CIJKAD s’inscrit dans une démarche en tant que pôle citoyen, panafricaniste, de réflexion et d’animation intellectuelle. Il est important de noter que cette nouvelle dynamique fait sienne les combats, les discours d’autres personnalités comme le Pr Joseph Ki-Zerbo et le président Thomas Sankara qui ont, chacun en ce qui les concerne, plaidé et œuvré pour que la flamme panafricaine ne s’éteigne point.

C’est dans cette optique que le représentant de la fondation Félix-Houphouët Boigny, Mohamed N’Guessan, est venu présenter la vision de la Cote d’Ivoire depuis 1958 sur le concept du panafricanisme, d’intégration et du fédéralisme de Félix-Houphouët Boigny. Pour lui, en 1946, Houphouët Boigny était à l’origine de la création de la Révolution Démocratique Africaine (RDA) pas en Côte d’Ivoire mais plutôt à Bamako. Pour ce dernier, au-delà des discours, le président Houphouët avait en plus une vision pragmatique. « Comment une telle personne n’a pas une politique fédérale, du panafricanisme et d’intégration ?», s’est-il interrogé. Mais, c’est ce qui sera démontré ce vendredi 24 août à Ouagadougou, a-t-il déclaré. En rappel, le Comité International Joseph Ki-Zerbo pour l’Afrique est né le 25 mai 2008.

Saaniayouor Levis KPODA (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.