Prétendue motion de destitution de Aboubacar Toguyeni: l’ALT rétablit les faits

0

Des rumeurs relayées par les réseaux sociaux affirment en effet que le président du parlement de transition est sous la menace d’une motion de destitution initiée par des députés qui lui reprocheraient d’enfreindre les règles du fonctionnement de l’institution. A travers ces lignes, l’ALT rétablit les faits.

« Depuis quelques jours, des médias et des réseaux sociaux font état de dépenses irrégulières et de violation de règles de fonctionnement de l’Assemblée législative de transition par son Président. C’est la raison pour laquelle une motion de destitution du Pr Aboubacar TOGUYENI a été initiée par quelques députés.

En quête de confirmation ou d’infirmation de cette information, il s’est avéré que trois députés ont été instrumentalisés à des actes de règlement de comptes. En effet, les auteurs de la prétendue motion reprocheraient au Président de l’ALT, le Pr Aboubacar Toguyeni, sa rigueur dans la gouvernance du Parlement, en évoquant une enfreinte aux règles de fonctionnement.

Cette prétendue enfreinte serait relative, entre autres, à la réduction drastique des missions, à l’absence des crédits bancaires, au coût de location de sa résidence, à la nomination irrégulière de la nouvelle Secrétaire Générale, à l’option de désignation par consensus des députés aux parlements africains, etc.

Après vérification, les auteurs de la « motion mort-né » sont allés présenter leurs excuses et demander pardon au Président de l’ALT. Ils disent avoir été induits en erreur par une méconnaissance des textes qui régissent le Parlement de Transition.

Autrement dit, le grief selon lequel le Président a enfreint les règles de fonctionnement de l’Assemblée est totalement infondé ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.