Lutte contre le terrorisme : « l’armée monte en puissance et ce n’est pas un débat », Martial Tankoano

0
lutte-contre-le-terrorisme

Ce jeudi 18 août, le Front de libération nationale (FLN) s’est présenté à l’opinion nationale au cours d’un point de presse. Un regroupement d’OSC qui attend apporter une main forte dans la lutte pour la libération du Burkina.

lutte-contre-le-terrorismeIls sont environ une soixantaine d’organisations de la société civile (OSC) qui se sont unies pour créer le Front de la Libération nationale (FLN). Conduit par Martial Tankoano, ce front n’a qu’un seul objectif, la restauration du territoire national. « Foncièrement convaincus que la patrie a plus que jamais besoin du sacrifice salutaire de ses dignes filles et fils ; mus par le seul intérêt de la restauration de l’intégrité territoriale ; nous avons décidé de sonner le glas de l’insuffisance des actions citoyennes et de porter fièrement et stoïquement sur les fonts baptismaux le Front de Libération Nationale, en abrégé FLN », a proclamé Martial Tankoano avant d’ajouter que « le FLN est un regroupement salvateur de patriotes témérairement et indéfectiblement déterminés dans la lutte sans merci pour la restauration du territoire national, fusse-t-il au prix du sacrifice suprême. »
Déjà le FLN s’attaque aux autres fronts qu’il qualifie de partisans des terroristes. « Tous ceux qui disent que l’armée ne fait rien sont les amis des terroristes. L’armée monte bel et bien en puissance », a déclaré Martial Tankoano en indexant entre autres le « Front patriotique » de Germain Bitiou NAMA et « le BUTS » de Rosine Coulibaly. « le Front Patriotique et le BUTS, le regroupement de ces vieux politiques n’ont plus rien à nous prouver, ils ont intérêt à se retirer, car nous n’allons plus nous laisser berner. S’ils ne veulent pas se retirer qu’ils se taisent », dixit Martial Tankoano président du Front De libération nationale. Cependant, Martial Tankoano et ses camarades ont invité les membres de ces mouvements à se rallier au FLN.
Le FLN annonce qu’à l’issue du lancement officiel de ses activités qui se tiendra à Koudougou les jours à venir, le FLN vas installer, dans les différentes localités, des comités « d’agents secrets ». Autres stratégies seront mises en place dit-il, qu’il préfère garder en secret.
C’est pourquoi, le FNL appelle les fils et filles du pays à rallier leur cause pour faire front commun contre le terrorisme. «Le FLN vous appelle et vous exhorte à rejoindre ses rangs pour qu’unis autour de l’action unique des braves FDS, des VDP et des autorités, on parvienne à sonner le glas de l’emprise terroriste et à dresser un cimetière éternel du terrorisme. Hic et nunc, nous entamons avec les dignes et les patriotes intègres notre marche intrépide et victorieuse vers l’horizon de la libération nationale », conclut-il.
Aubin OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.