Bas-fond rizicole de Seguedin : « Une première année d’exploitation à succès » John Herman Hien

0

Le gouverneur de la région du Centre-Ouest, Irène Coulibaly en compagnie du directeur régional de l’agriculture et des aménagements hydrauliques du Centre-Ouest, John Herman Hien, a visité le Mardi 16 Octobre 2018, le bas-fond rizicole du village de Seguedin (100 km de Koudougou) dans la commune de Nanoro. Ils sont allés constater de visu la mise en place du Projet Riz pluvial. Avec 16 ha aménagés, le rendement prévisionnel de la campagne en cours est de 3 500kg /ha pour une production attendue de 56 tonnes.

La visite commentée du bas fond rizicole, a permis d’offrir non seulement aux producteurs mais aussi aux techniciens de l’agriculture, un cadre d’échange, de suivi et d’évaluation du Projet Riz Pluvial.Ce bas-fond rizicole est géré par le Groupement de Producteurs de Riz (GPR) de Seguedin, composé de 210 membres dont 148 femmes et 62 hommes. Sur un potentiel aménageable de 45 ha, le Projet Riz Pluvial a pu aménager 16 ha au profit des producteurs. En ce qui concerne la mise en valeur du bas-fond, le projet a mis à la disposition des producteurs, du petit matériel ainsi que des intrants. Il s’agit de 3 brouettes, 20 dames, 30 pelles 30 pioches et 5 rouleaux de cordes. Pour ce qui est des intrants, le groupement a reçu 270 kg de semences d’une valeur de 360 000 FCFA ; du NPK d’une quantité de 2 400 kg estimé à 840 000 FCFA et de l’urée d’une quantité 1 600 kg d’un coût de 480 000 FCFA. Sur les 16 ha aménagés, le groupement attend un rendement prévisionnel de 3 500kg /ha pour une production 56 tonnes attendue. Le choix de du bas-fond rizicole de Seguedin n’a pas été fortuit selon le directeur régional de l’agriculture et des aménagements hydrauliques du Centre-Ouest, John Herman Hien : « Ce bas-fond a été choisi dès sa première année de mise en valeur par ce qu’il y a un engagement assez spécifique dans ce village allant des plus vieux aux vieilles. Cet engagement a permis que toutes les opérations de la production du riz se soient déroulées dans de très bonnes conditions; si bien que le bas-fond présente des résultats très satisfaisants. Raison pour laquelle nous avons tenu à venir les encourager. »

Des échanges pour mettre à nu les difficultés des exploitants
Avant de s’entretenir avec les producteurs, le gouverneur et sa délégation ont fait le tour de quelques parcelles pour constater de visu le rendement du riz qui à en croire les producteurs, constitue une première sur le bas-fond rizicole de Seguedin. Au cours des échanges, les représentants des producteurs ont expliqué aux autorités, le processus qui a abouti aux résultats atteints. Cependant ils n’ont pas manqué d’évoquer les difficultés auxquelles ils ont fait face. Ils disent avoir observé des poches de sécheresse juste après les semis et à la période de l’initiation paniculaire. A ces difficultés s’ajoutent la dégradation des diguettes, le manque de moyens modernes pour le décorticage et l’étuvage du riz et l’inaccessibilité des producteurs à l’eau potable. Des difficultés que les visiteurs du jour ont notées dans leurs cahiers de doléances.

Un coup d’essai, qui fut un coup de maître

Au terme de la visite, Mme le gouverneur, a dit toute sa satisfaction de voir une telle réussite en production de riz dans sa région. Elle a affirmé que ce fut la première année d’exploitation pour ce bas-fond rizicole qui fut une réussite. ‘’Ce site est assez particulier, par ce que sur plus de deux cent personnes qui l’exploite, vous avez cent quarante-huit femmes qui s’investissent pour la bonne marche du bas-fond. Et nous avons tenu à encourager ces femmes qui sont un bel exemple pour la région’’ s’est réjoui Mme Coulibaly. Satisfaction partagée par le directeur régional de l’agriculture et des aménagements hydrauliques du Centre-Ouest, qui n’a pas manqué de rappeler aux membres du groupement de persévérer dans cette dynamique d’organisation. ‘’C’est un groupement qui a pu recouvrer dès la première année, l’ensemble de son fond de roulement qui est cet argent que le projet met à leur disposition pour perpétuer l’approvisionnement en engrais et en semences. Donc pour cette première campagne, c’est l’un des rares groupements qui a pu faire rentrer l’ensemble de son fond de roulement et nous les avons encouragés à poursuivre dans ce sens et à écouter les prescriptions techniques qui leur seront données’’ a lancé Mr Hien aux producteurs. Cette cérémonie s’est achevée par le top départ de l’opération de récolte du riz donnée par le gouverneur de la région du Centre-Ouest.

En rappel, le Projet Riz Pluvial depuis sa mise en œuvre dans le Centre-Ouest il y a quinze ans, a aménagé à ce jour 2 508 ha sur 64 bas-fonds à travers 25 communes. De même 7 magasins de stockage et 52 puits maraîchers ont été réalisés en appui aux dits aménagements.

Aziz KABORE (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.