Augmentation des prix des hydrocarbures  : «  Il faut prendre des mesures fortes et radicales pour mettre définitivement fin à cette anarchie », Dasmané Traoré

0

Face à la flambée des prix des hydrocarbures et des produits de première nécessité, la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB) a lancé une campagne de sensibilisation auprès des commerçants et une plaidoirie côté gouvernement pour la baisse des prix. Elle a animé une conférence de presse ce jeudi 27 octobre 2022 à Ouagadougou pour décliner les axes de cette campagne. 

 

 

Vie-chere-lcb« Il n’est un secret pour personne que cette flambée des prix de l’essence et du gasoil a des effets d’entraînement sur le prix des produits de façon générale. C’est pourquoi face à une telle réalité, la LCB n’a de cesse engager des actions de concertation, mais aussi d’information et d’interpellation », a lancé le président de la LCB, Dasmané Traoré. Dans cette dynamique que la LCB compte mener une campagne d’information et d’interpellation durant deux semaines pour faire réduire le coût de vie des Burkinabé.

 

 

En ce qui concerne le gaz butane,  Dasmané Traoré et ses camarades appellent le gouvernement à assainir le milieu de la distribution. « Il faut prendre des mesures fortes et radicales pour mettre définitivement fin à cette anarchie qui n’a que trop duré et permettre au consommateur de profiter véritablement des efforts de la subvention et faire face à cette inflation jamais égalée », a laissé entendre Dasmané Traoré.

 

Pour ce qui est du carburant, la LCB demande une baisse de 75 f sur le prix. « La Ligue des consommateurs du Burkina exige de la part des autorités, la diminution substantielle de la TPP du super 91 à hauteur de 50f sur les 125 que le consommateur paye et une diminution de la TPP sur le gasoil de 25f sur les 50f. Soit un total de 75f/litre que la LCB réclame avec insistance depuis », a exigé Dasmané Traoré. Il faut que « Les Taxes les produits pétroliers (TPP) sont en réalité, les taxes que nous payons du fait que nous consommons du super 91 ou du gasoil. Et chaque consommateur de super 91 paie 125f/litre et 50f/litre de gasoil bien que nous payons déjà la TVA », a expliqué le président de la LCB.

 

Par ailleurs, au regard de la sensibilité du secteur, la LCB propose les solutions suivantes : un audit du fonctionnement et de gestion de la SONABHY, afin de prendre des mesures courageuses, pour assainir ce secteur. Un assainissement du sous-secteur économique des hydrocarbures et de mieux organiser les acteurs intervenant dans le domaine afin de régler les conflits d’intérêt ; la relecture du cahier des charges reliant la SONABHY aux distributeurs afin de l’adapter à la réalité actuelle ; l’intensification du contrôle par les services habilités sur la qualité et la quantité des hydrocarbures servis aux consommateurs à la pompe ; la recherche des solutions pour supporter la fluctuation du prix du baril par un mécanisme qui permettra d’obtenir des revenus issus des ressources nouvelles à savoir l’or, le manganèse, etc.

Aubin Ouédraogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.