Affaire DABO Boukary : la justice a tranché

0

Le procès Dabo Boukary a pris fin ce 21 septembre au tribunal de grande instance Ouaga 2. Étaient dans le boxe des accusés, Gilbert DIENDERE,  Mamadou BAMBA et Victor Magloire YOUGBARÉ. Après la plaidoirie du parquet général,  de la partie civile et de la défense,  le Président de la chambre criminelle a rendu son arrêt. Tous les accusés ont été reconnus coupable et ont été condamnés

Après 32 ans, justice a été rendue pour Dabo Boukary,  un étudiant en 7 ème année de médecine à l’université de Ouagadougou qui avait trouvé la mort en mai 1990 suite à des manœuvres militaires du CENEC (Centre national d’entraînement commandos) à l’époque.

Étaient à la barre dans cette affaire,  le général Gilbert DIENDERE,  le médecin lieutenant colonel Mamadou BAMBA et Victor Magloire YOUGBARÉ. Après 72 heures de débats et de plaidoirie,  la Chambre criminelle a rendu son verdict la nuit de ce jeudi 22 septembre.

Magloire Yougbaré reconnu coupable de complicité d’arrestation illégale et complicité de séquestration est condamné à 30 ans de prison par défaut avec une amande de 5 millions. La chambre criminelle a aussi émis un mandat d’arrêt contre lui.

Mamadou BAMBA lui reconnu coupable pour complicité d’arrestation illégale et complicité de séquestration aggravée, est condamné à 10 ans de prison ferme avec une amande de 1 million

Gilbert DIENDERE  reconnu coupable de complicité d’arrestation illégale est condamné à 20 ans de prison ferme et une amande de 1 million.

Pour rappel, Gilbert DIENDERE,  Capitaine et chef de corps du CENEC à l’époque des faits est poursuivi pour complicité de séquestration aggravée, de coups et blessures ayant entraînés la mort sans intention de la donner et de recel  de cadavre.

Le médecin lieutenant colonel Mamadou BAMBA, étudiant à l’époque et Victor Magloire YOUGBARÉ sont poursuivis pour complicité d’arrestation illégale et complicité de séquestration aggravée ayant entraîné la mort.

Les accusés ont 15 jours pour faire appel sur cette décision de la chambre criminelle.

Aubin Ouédraogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.