72ème session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique: le Burkina Faso soutient l’adoption de la stratégie régionale PEN plus

0
72è -session -du -Comité -régional –de- l’OMS –pour- l’Afrique
Le ministre de la santé et de l’Hygiène publique, Dr Lucien Robert Kargougou, a fait ce 23 août 2022, à Lomé, une déclaration sur la stratégie régionale PEN-Plus qui vise à s’attaquer aux maladies non transmissibles (MNT) graves au niveau des établissements de santé de premier niveau.
A la deuxième journée de la soixante-douzième session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique, le ministre burkinabè de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Lucien Robert Kargougou, a fait la situation des MNT et les stratégies mises en place pour la gestion de ces maladies au Burkina Faso. Dans sa déclaration, il a souligné que la réalisation des enquêtes STEPS en 2013 et 2021 montre une prévalence croissante des facteurs de risque communs aux maladies non transmissibles, toute chose qui annonce une détérioration de l’état de santé des adultes avec une pression importante sur le système de santé et les dépenses de santé. Pour lutter contre ces maladies et soulager les communautés, le Burkina Faso a adopté la stratégie mondiale contre les MNT. « Dépuis 2018, une direction technique a été mise en place pour les MNT.
Une stratégie nationale a été élaborée et l’implémentation du WHOPEN prenant en compte les hôpitaux de district est en cours », a souligné le premier responsable du département de la Santé tout en expliquant que la lutte contre ces maladies constituent une priorité dans plan national de développement sanitaire 2021-2030. Dans le cadre de ce combat, il a réitéré le soutien du pays des hommes intègres au projet de stratégie régionale PEN-Plus, car cela va permettre de lutter efficacement contre Les maladies respiratoires chroniques, les maladies cardiovasculaires, l’hypertension, le diabète et les cancers. A l’image du Burkina Faso trente-deux (32) autres pays ont également soutenu l’adoption de la stratégie régionale PEN-Plus qui va contribuer à équiper les hôpitaux de premier niveau, à lutter plus efficacement contre les MTN et à atteindre la couverture sanitaire universelle.
En rappel, le Comité régional de l’OMS pour l’Afrique est une rencontre statutaire organisée chaque année pour permettre aux différents Etats membres d’échanger leurs expériences sur les progrès accomplis en matière de santé et programmer des projets futurs.
Il est composé des ministres de la santé ou de représentants de chacun des 47 États membres de la Région.
DCPM/Santé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.